Chronique : « Dubcatcher » de DJ Vadim (Daddy Vad)

Habitué des albums orientés hip hop, le producteur anglo-russe DJ Vadim explore de nouveaux horizons en lorgnant du côté du reggae sous le pseudonyme Daddy Vad. Mais être surpris de ce tournant qui n’en est pas un, ce serait ignorer sa grande culture reggae et dub et ses collaborations, notamment avec Red Rat dans les années 1990. L’artiste nous prouve en tout cas son respect et son amour pour ce style et ses dérivés sur cet album haut en couleurs et en boom-bap ainsi que de nombreux et prestigieux featurings. Run it !

L’album de DJ Vadim est sorti dans les bacs en juin 2014.

Après une introduction aérienne réussie sur un morceau reggae aux tendances rap avec Rio Hemopo et Sabira Jade en MC (« Hope »), on part sur des morceaux plus orientés reggae/dancehall.

« If life was a thing », feat. Demolition Man et « Consignment » avec Governor Tiggy feront bouger les têtes et le reste du corps. Le premier titre fait dans le reggae avec une très bonne session cuivres, le second propose quant à lui un rythme reggae sur un beat qui tend vers la jungle mais que le skank calme pendant les refrains.

« Nah join » avec l’anglais YT est dancehall à l’énergie débordante. Le MC pose un flow varié sur un riddim qui roule avant un retour au reggae avec Sweet like a Lolly où l’on voit revenir Governor Tiggy accompagné de cuivres très jazzy sur un riddim qui met de bonne humeur.

Petite baisse de régime pour Originate avec Dynamite MC qui ne marquera pas les esprits avec ses nombreux breaks sur un riddim un peu trop épuré et l’effet de pompe sur la voix pendant les refrains qui n’apporte rien de plus. Give it up avec un double featuring en la présence de Katrina Blackstone et de nouveau YT fera la part belle aux snares (coups de caisse claire) et une structure décousue qui finiront par épuiser les oreilles malgré de belles voix.

La suite reprend du poil de la bête. Action avec Jimmy Screech relance magistralement l’intérêt de l’album qui commençait à décliner. Ses refrains très roots dans leur approche, ponctués de couplets plus rap feront un bon mélange de styles pour laisser place à Demolition man avec son style à la croisée de Red Rat et UK Apache sur le titre Lyrical Soldier, reprenant les fameuses basses de Here I Come de Barrington Levy.

Penchant funky assumé

Contrepied réussi pour Magnetic, avec ses sons sortis de jeux vidéo 8-bits (on parle de reggae laptop) alors qu’il s’annonçait comme un reggae classique. Katrina Blackstone et Serocee mettent du cœur sur ce riddim et ça se ressent. Puis on retrouve le duo du premier morceau sur Rise, au penchant funky assumé qui balance bien avant de faire un retour sur un dancehall digital avec le flow frénétique de Demolition man, annonçant le morceau suivant Raggamuffin avec la star Jamalski au flow tantôt posé, tantôt rapide.

Governor Tiggy sur Ring my Bell, titre ragga ornementé de cuivres synthétiques et de jeux de synthés très sympas fera dans le classique sans surprendre ni ennuyer.
Place à l’expérimentation avec Pele, une forme hybride de 2 step avec en featuring Karen B, vraiment surprenant et original. « Carpenter », le dernier titre avec Gappy Ranks, offre un final qui mixe stepper et ragga pour un son plutôt posé et imagé en guise d’outro.

DJ Vadim s’essaie à l’un de ses styles de musique préféré et il le fait avec amour. Malgré un milieu de parcours qui diminue en intérêt, la qualité remonte et donne un album festif de très bonne facture avec un tour des musiques qui gravitent autour du reggae et plein de clins d’œil aux toasters à la manière de Fuzzy Jones. De nombreux guests à l’appui, Vadim joue aussi dans le classique et les références sans faire de redite, il varie aussi les approches et expérimente pour trouver sa place parmi les bons disques reggae de cette année!

Samuel Bagla.

Tracklisting :

1. « Hope » ft Rio Hemopo & Sabira Jade
2. « If Life Was a Thing » ft Demolition Man
3. « Consignment » ft Govenor Tiggy
4. « Nah Join » ft YT
5. « Sweet Like a Lolly » ft Governor Tiggy
6. « Originate It » ft Dynamite MC
7. « Give It Up » ft Katrina Blackstone & YT
8. « Action » ft Jimmy Screech
9. « Lyrical Soldier » ft Demolition Man
10. « Magnetic ft Katrina » Blackstone & Serocee
11. « Rise » ft Rio Hemopo & Sabira Jade
12. « Badman » ft Demolition Man
13. « Raggamuffin » Life ft Jamalski
14. « Ring My Bell » ft Governor Tiggy
15. « Pele » ft Karen B
16. « Carpenter » ft Gappy Ranks

Regardez l’interview de DJ Vadim et de Jamalski réalisée par nos confrères de Trendhustler ici : http://vimeo.com/102078303

Ecoutez le titre « If life was a thing » feat. Demolition Man ici : https://www.youtube.com/watch?v=CLNls-0e9Ls