Capital Letters revient dans les bacs avec le single « Wolf », premier d’un nouvel album!

Le mythique groupe anglais, reformé l’an dernier, fait son retour dans les bacs. En prévision d’un nouvel album en 2015, le band de Wolverhampton, sort le premier single de celui-ci, « Wolf » en 12 pouces. Une tuerie conscious et ses trois déclinaisons! Indispensable pour tous les amoureux de roots made in England 

Le vinyle sort lundi 24 novembre sur Sugar Shack Records.

Le vinyle sort lundi 24 novembre sur Sugar Shack Records.

« Wolf, oh wolf, leave the sheeps and the shepherds alone », entonne le lead vocal sur un riddim impeccable introduit par des cuivres souverains. Ansi débute la chanson « Wolf » de Capital Letters. Un son qui claque, net, précis, épais et sans concession. Pas de doute, nous sommes bien au début des années 1980 à l’apogée du roots britannique avec Steel Pulse ou Black Roots? Pas du tout! C’est un tout nouveau tune qui sort bientôt en maxi vinyle sur le label Sugar Shack Records.
Une nouvelle production de Capital Letters qui fait d’ailleurs office de premier single d’un nouvel album du groupe de Wolverhampton pour l’année prochaine composé entièrement de nouveaux titres et non de titres déjà édités comme sur le Smoking my Ganja Rootikal remix EP, sorti en juin dernier.

JB Brown est au lead vocal sur ce titre. Crédit : Tom Tsoham (M.E.).

JB Brown est au lead vocal sur ce titre. Crédit : Tom Tsoham (M.E.).

A la manoeuvre donc la formation mythique de roots qui a débuté dans les années 70 avec JB en lead vocal, accompagné de Lukas qui chante et coécrit toutes les chansons du nouvel album.
Niveau son, c’est le duo David Hill (Rootikal Sound) et Nick Manasseh qui se charge de la production et du mix, comme sur le réédition du terrible Smoking my Ganja.
La qualité musicale de ce nouveau titre est assurément égale à celle des vieux hits des Capital Letters sauf que celui-ci est inédit et produit aujourd’hui. Le propos est quant à lui encore plus cinglant. Et JB de nous avertir sur les faux rastas, les faux chrétiens et les hypocrites qui se cachent derrière des apparences… « Le loup laisse les moutons et les bergers tout seuls« , répète-t-il avec conviction.

Le vinyle est augmenté d’une autre version vocale et deux cuts dub en face B qui étirent le riddim au maximum au moyen d’effets classiques, mais parfaitement utilisés, ce qui donne une vraie valeur ajoutée au disque!
Lyrics conscients, musique authentique, « Wolf » est une tuerie qui laisse présager du meilleur pour l’album à venir des Capital Letters. Il confirme aussi le fracassant retour du vrai roots en Grande-Bretagne amorcé il y a un an ou deux. Une bonne nouvelle qui devrait vite traverser la Manche!

Emmanuel « Blender ».

* Capital Letters : « Wolf », 12′ (Sugar Shack Record). Sortie le 24 novembre. 

Retrouvez notre reportage du concert de Capital Letters au New Morning (Paris) en juin dernier ici :http://musicalechoes.fr/2014/06/un-concert-roots-uk-en-lettres-capitales-au-new-morning/

Ecoutez des extraits de « Wolf » ici :