Télérama Dub Festival : 21 scoops et 9 heures de dub pour une nuit parisienne 100% sound system!

Nous y sommes ou presque! Samedi, c’est à Paris que s’arrête la douzième édition du Télérama Dub Festival, après une mise en bouche live avec « Berlin » de Zenzile en début de mois. Et le menu de cette nuit ne fait pas exactement dans le dentelle puisque le festival joue la carte du tout sound system en conviant deux des formations les plus en vue en Europe aujourd’hui : les Ecossais de Mungo’s Hifi et les Français d’O.B.F posent ainsi leur sono dans deux halls des Docks de Paris. Résultat, 9 et 12 scoops de part et d’autre pour sonoriser une pléiade d’artistes internationaux de 20h à 5h du matin. Soit neuf heures d’affilée dédiées au dub! Voilà de quoi satisfaire les skankers les plus endurants! 

S'Kaya, Dougie Wardrop (Bush Chemists) et Ackboo pour une rencontre originale, dont Marseille a déjà la primeur le 7 novembre dernier. Crédit Photo : Alex See.

S’Kaya, Dougie Wardrop (Bush Chemists) et Ackboo pour une rencontre originale, dont Marseille a déjà eu la primeur le 7 novembre dernier. Crédit Photo : Alex See.

Point d’orgue de ce mois de novembre dédié au dub, la date parisienne du Télérama Dub Festival fait souvent dans la démesure question line-up ! Cette douzième édition ne déroge pas à la règle même si il y a du changement par rapport aux années précédentes. Le Cent Quatre est abandonné pour les Dock de Paris à Aubervilliers, pas loin, juste de l’autre côté du périphérique. Question organisation, pas de scène commune live en début de soirée, mais que des sounds ou des lives mix! C’est donc au sol et en sound system que les hostilités débutent dès 20h00 dans deux halls différents!

Et il n’y aura pas vraiment de round d’observation si ce n’est un petit warm up d’une heure de chaque côté. Le temps pour les deux sonos de se roder, faire vrombir les basses, affiner les aigus, régler les médiums et c’est parti pour une nuit pleine de dub vibrations !
Tous les deux reconnus comme des sound systems puissants et novateurs, Mungo’s Hifi de Glasgow et O.B.F. de la region de Genève, sont donc chargés de sonoriser les deux halls des lieux avec neuf scoops pour le premier et douze pour le second. Pas un record mais largement suffisant pour de l’indoor !

OBF.

La célèbre sono d‘O.B.F. fera le déplacement avec 12 scoops. Photo : Tom Tsoham/Musical Echoes.

On devrait d’ailleurs vite s’en apercevoir avec les premiers sets qui démarrent au quart de tour. En effet, L’OBF hall accueille Weeding Dub dès 21h pour du stepper digital dejà bien tranchant. Le Lillois connaît d’ailleurs bien le sound system des Alpes pour avoir partagé plusieurs sessions avec lui ainsi qu’un maxi bien énervé sur lequel on retrouvait le titre « Judgement » de Weeding Dub sur le label d’OBF, Duquake Record!
A côté, c’est tout aussi fort avec un dub maker affûté venu du Japon, spécialement pour l’occasion : Sak Dub, adepte d’un stepper sombre, brutal, martial. Iration Steppas version Soleil Levant… Voilà qui promet pour un départ tonitruant!

Cela devrait se calmer un peu ensuite avec Deng Deng Hi-Fi, un sound system et label suédois qui privilégie la mélodie un peu plus roots à l’instar de Shiloh Ites qui était invité à la dernière Dub Station parisienne. On les connaît un peu moins, raison de plus pour les écouter et découvrir leurs productions! Car de l’autre côté, c’est déjà presque un classique qui est proposé : le duo de Bristol, Dubkasm, featuring la plus grosse voix du reggae/dub européen : Solo Banton! Une association qui retourne toutes les sessions européennes depuis quelques années maintenant! Déjà une sorte de paroxysme musical (surtout si Digistep sort le saxo) alors que la nuit ne fait finalement que commencer!

Elle se prolonge de plus belle avec un duo de dubbers new-yorkais, Tour de Force, qui lui aussi, fait figure de grande curiosité du festival puisqu’il joue pour la toute première fois à Paris après un date à Dijon le week-end dernier. L’occasion de voir la version live de leur excellent album, Battle Cry, sorti en début d’année! Dans le même temps, de 23h20 à 00h20 donc, c’est la grande attraction du TDF 2013 qui se produit dans le hall OBF, le dub maker toulousain Ackboo rencontre les Bush Chemists pour une création originale, boostée par le flow impeccable de S’Kaya au micro! Au regard des talents de mixage d’Ackboo et de Dougie Wardrop, l’impatience est grande de voir leur association à la console, en espérant qu’elle fasse de belles étincelles musicales et que les deux producteurs osent se lâcher dans leurs mixs.

Renforts massifs au micro pour Mungo’s Hifi : Charlie P et YT! 

Dans la Dub Club Arena, Solo Banton et Digistep (au saxophone), mettent le feu!

Solo Banton et Digistep (au saxophone) de Dubkasm, une association au top! Photo : Tom Tsoham/Musical Echoes.

Autre association, déjà vue celle-là : celle de Kanka et du chanteur/MC tourangeau Biga Ranx! Où comment le flow le plus dingue du reggae moderne français navigue sur les basses les plus charnues du dub hexagonal! Au micro, il y a aussi du poids sur la balance de l’autre côté avec le début, au même moment, de la session de Mungo’s Hifi dont les sélections passent du dub, au digital voire parfois, au dubstep. Le sound de Glasgow bénéficie de renforts massifs au micro : Charlie P et YT, deux des meilleurs chanteurs/MCs anglais actuels! Boom!

Tous les deux chantent d’ailleurs les deux premiers tunes de l’album d’OBF sorti il y a un mois, Wild, et on aurait tout aussi bien pu les retrouver en featuring du sound system français! Mais ce sont l’Espagnol Sir Welson et l’infatigable Shanti D, qui se relaieront au micro sur le dub d’OBF. Dans un style peut-être moins explosif que leurs collègues anglais, mais assurément plus mélodique! Artistes et public devront se montrer endurants car OBF a ensuite quartier libre pour déverser ses riddims dévastateurs jusqu’à la fin de la nuit! Trois heures de dub frénétique qui devrait assurément retourner l’assistance et la laisser KO debout (ou allongée) un peu avant 5h du matin!

De l’autre côté, après trois heures de session de Mungo’s Hifi, c’est le producteur polonais Radikal Guru qui aura la tâche d’achever les dubbers les plus résistants avec une dernière heure de set. DJ pointu mais ouvert et transversal, ce dernier n’hésite pas à mélanger le roots et le dub à des musiques beaucoup plus chargées en BPM comme la jungle ou la drum and bass! Pour l’avoir vu en avril à Paris, en première partie de Kanka, on sait que l’artiste a largement le potentiel pour clôturer cette nuit en feu d’artifice!

Voilà pour le menu donc, copieux qui, c’est un lieu commun mais une réalité, mélange habilement valeurs sûres du sound system français et européen à quelques découvertes internationales plus audacieuses. Le public ne devrait donc pas resté sur sa faim avec cette affiche alléchante. Cette dernière l’est tant que le problème ne fait en fait que commencer : quels sounds aller voir en priorité alors que les deux sessions se chevauchent toute la nuit et que le don d’ubiquité n’est pas encore à la portée de tous? Un problème de riches qu’on aimerait se poser plus souvent!

Emmanuel « Blender ». 

* Télérama Dub Festival #12. Samedi 22 novembre. 20h-05h au Docks de Paris, 50 avenue du Président Wilson. La Plaine Saint-Denis. 93. M Front Populaire (ligne 12). 30,70 €.

* Musical Echoes et le Télérama Dub Fesitval s’associent pour vous faire gagner 4 places pour la soirée parisienne, 10 compilations Télérama Dub Festival #12 et 10 tee-shirts de l’événement. Pour gagner, il suffit de partager cet article sur facebook et répondre (à musicalechoes@gmail.com) à la question suivante : à quoi fait référence le nom du sound system « Mungo’s Hifi »? Les gagnants seront prévenus par mail. Bonne chance! 

Le site du Télérama Dub ici : http://www.teleramadubfestival.fr/

(Re)lisez notre reportage de l’édition parisienne 2013 du Télérama Dub Festival : http://musicalechoes.fr/2013/11/telerama-dub-festival-11-a-paris-quelques-rates-beaucoup-de-succes/

Le line-up détaillé ici : 

10616465_966134950069070_7035698593487401937_n