Chronique LP : « Chickens in your town » de L’Entourloop

Vous le savez, « Musical Echoes » aime l’exploration des genres reggae et dub sans s’imposer aucune frontière musicale. Voici donc la chronique de Chickens in your Town, premier album du tandem de beatmakers stéphanois L’Entourloop avec une pléiade de featurings. Préparez vos oreilles à un mélange musical explosif, entre hip-hop, électro et influences jamaïquaines!

Le premier album du duo stéphanois est sorti le 4 mai.

Le premier album du duo stéphanois est sorti le 4 mai. Une sortie vinyle, CD et numérique !

Les voilà, ils débarquent : l’Entourloop arrive avec Chickens in your Town. Cet album, attendu, mélange hip-hop, reggae roots, jazz et électro. Oui, tout ça, pour produire un joyeux mélange de treize pistes qui n’est pas sans rappeler les premières productions du Peuple de l’Herbe. Chaque morceau est construit à l’image du reggae bâti pour le deejay : un riddim sur lequel viennent poser les MC’s entre reggae/dancehall et hip-hop!

L’album débute par « Delight for Old Chicken ». Le morceau enchaîne samples reggae, scratchs, et jazz sur fond de beats hip-hop. Le ton est donné pour un album à l’ambiance roots et aux sonorités modernes. L’Entourloop propose une très belle sélection de MC’s comme Troy Berkley, Jamalski, Skarra Mucci ou encore LMK.

Troy Berkley, qui officie aux côtés du Fogata Sounds ou que l’on a retrouvé récemment sur Wild d’OBF, anime un morceau (« Lobster Shwarana ») hybride, aux côtés de Khoe Wa. L’ambiance est hip-hop mais Troy Berkley amène des notes reggae sur des sonorités indiennes. Jamalski est rejoint par Bang On ! et N’Zeng, le trompettiste du Peuple de l’Herbe sur « Back in Town ». Ce morceau, sorti en novembre 2014, est dans cette veine roots que nous évoquions. L’exploration sonore se poursuit avec une sorte de jungle jouée au ralenti.

Skarra Mucci officie sur « Dirty Money » avec un style raggamuffin auquel répond Youthstar avec un flow hip-hop pour repartir vers la jungle que le crew semble affectionner. Enfin, LMK, jeune MC lyonnaise, pose sa voix sur « All I Want to Do », un morceau bien dancehall.

La tune « Th’ru di Groove » (avec Little Harry et Thioum C) démontre la culture musicale de l’Entourloop entre dub/électro très moderne et influences hip-hop assumées. On la retrouve sur le morceau « This is How We Rock » (avec Aaron Cohen), avec ses beats très East Cost (écoutez ici), ou l’énorme « Puff of Rhymes » (avec Hatman Harry, Zeb Mc Queen et N’Zeng).

L’album se conclut par « Record Mastaz » et « Time to Grow », deux morceaux très aboutis, illustrant un style original et inspiré. Au rang de cette inspiration, notons les breaks dans l’album avec « Moving the Line » et « Bandulu Supa Lova ». Très belles pauses entre des morceaux exigeants, L’Entourloop joue avec des sonorités qu’il semble affectionner. Les jeux entre les sons d’époques et styles différents s’écoutent avec beaucoup de plaisir.

A n’en pas douter, cet album est une belle réussite après déjà un bon EP sorti en 2013 et sa boom tune « Dreader Than Dread » (écoutez ici) ! Chaque morceau est original et invite l’auditeur à se plonger dans le mélange complexe de l’Entourloop, entre hip hop et yardies !

Nico W.A.I.

Tracklisting :

1-Delight for Old Chicken
2-Lobster Shwarama ft. Troy Berkley et Khoe Wa
3-Back in Town ft. Jamalski, Bang On! et N’Zeng
4-This is How We Rock ft. Aaron Cohen
5-Moving Along the Line
6-Thr’u Di Groove ft. Little Harry et Thioum C
7-Dirty Money ft. Skarra Mucci et Youthstar
8-Madder than Dat ft. Ruffian Rugged
9-Bandulu Supa Lova (50 Gipsy Edit)
10-All I Want to Do ft. LMK
11-Puff Of Rhymes ft HatMan Harry, Zeb Mc Queen et N’Zeng
12-Recordz Masta ft. Dj Olegg, N’Zeng et Teekay (DFE)
13-Time to Grow ft. Gavlyn.

Le top 3 tunes du chroniqueur :

1-« Thr’u di Groove » ft. Little Harry et Thioum C
2-« All I Want to Do » ft. LMK
3-« Dirty Money » ft. Skarra Mucci et Youthstar.

Retrouvez L’Entourloop sur soundcloud ici :