Chronique LP : « Combat Dub 3 : Oriental Front » de Fedayi Pacha (remixes)

Trois ans après son dernier album, Fedayi Pacha revient en force avec Combat Dub 3 : Oriental Front chez Hammerbass. Un voyage à travers les univers éclectiques des artistes à l’origine des très nombreux remixes qui composent cet album. Dix-sept titres au total rassemblés par album d’origine dans cette chronique spéciale.

Combat Dub 3 : Oriental Front sort chez Hammerbass.

Combat Dub 3 Oriental Front est sorti sur le label parisien Hammerbass.

Dub Works (in mysterious waves)

« Diaspora Dub » apporte une vision très deep d’Elek Traum, dans un style mental où le sample de voix arménienne est appuyé d’une nouvelle aura et d’instrumentaux à la limite de la dissonance, ajoutant un charme certain.
Maÿd Hubb sur « Goma 2 Dub » fera planer les plus récalcitrants avec ce sample de voix qui a marqué les premiers auditeurs de Fedayi Pacha amené ici sur un rythme lent et une ligne de basse d’une unique mesure vouée à la transe.
Nomat’x remixe « L’ïle aux Chiens » et part dans un style stepper électrique, agrémenté de ponctuations sonores aussi étonnantes que plaisantes.

The 99 Names of Dub

Miniman revisite « Emir of Dub High » sous une forme digitale stepper qui ravira les accros des sons électroniques de style UK.
Viendront également deux visions différentes de « Bhay Ravi Steppa » qui tendait à l’origine vers le hard rock ou le dub ponctué de Sitar de « Bhayravi Dub ». La première version, « Bhayravi Heavy Dub » par Rasboras Inc. (membre de Treponem Pal et Dub Action sound system) donne une vision électro-dub sur base de breakbeat. La deuxième version, « Bayhravi Steppa Dub (Elephant Moonwalk Remix) » par Near Dub Experience exprime une énergie très électro malgré la présence du skank, donnant un morceau lourd à l’atmosphère pesante.

Uzul aux commandes sur « Kufik Dub ». Le morceau prend le parti d’un beat ternaire (entre ragga et dancehall) et surprend par une instrumentale acide sur des basses lourdes, contrastant avec un morceau original d’avantage noise.
« Londonistan Dub » ne retiendra pas les wobble basses, le morceau est particulièrement pointu. Un növö dub appuyé par un breakbeat et des stabs plus qu’efficaces où Dubmentalist donne une prestation de haute volée.

From the Oriental school of Dub

Cet album voit des remixes proposés par Brain Damage sur « Pyramidal Dub », version très épurée de « Pyramids (the Moon) » avec de nouvelles mélodies spéciales pour l’occasion et par Fedayi Pacha lui-même avec « Casbah cats Part II », un stepper sublime dont l’original ne laissait pas soupçonner ce potentiel puisqu’il est un simple interlude à l’origine. Une ballade dub aux accents rafraîchissants.

Global Pillage

« Sub Sahara (Global Bass remix) » orchestré par Rafael Aragon est une revisite tribale du morceau d’entrée du dernier album Global Pillage, distille un son gnawa digne des rave partys.
Dj Click réveillera avec « Dub Sahara », titre axé techno. Un titre particulièrement original au vu du mélange des genres, de la techno aux accents orientaux (et même pas kitsch !).

« Ifriqiya » offre la vision de Loan sur Gilgamesh I, artiste au style à la croisée entre Breakbeat et Glitch-Hop. Ici le mélange s’approche des Mevlanas des soufis dans un glitch-Dub aussi surprenant qu’efficace. Le Duduk est mis particulièrement en avant, soutenu par des phrasés de Saz de toute beauté. Envoûtant ! A l’inverse, Metastaz reprend « Land of Hate » avec The Real Fake MC en featuring sur« Global Hate » et joue sur un beat saturé et des ambiances orchestrales dans un morceau à la fois sombre et entraînant.

« Du dubstep retenu avec tact »

Pilah sur « Pannonian Dub » mettra en avant une basse ronde et profonde après une introduction au Duduk et quelques cuivres qui reviendront subrepticement tout au long de la trame du morceau. Un dub dans la pure tradition, repris de «  Pannonian Sea (Sailor of the) ».

« Taqwa Dub », dernier morceau de cet album venant de «  Taqwa Core », réalisé par Kobe ramènera sur des terres plus expérimentales et downtempo, particulièrement quand on connait le morceau aux tendances hardcore de l’original.

Exclusivité de cet album, « 7th Intifada » voit le retour de Fedayi Pacha accompagné d’Akbar Orkestar (composé de Pogo Bongo et Manu Chehab – Face B Prod.) sur un morceau où le oud est la pièce maîtresse, imperturbable malgré les effets et éléments perturbateurs qui mènent quasiment à du dubstep, mais retenu avec tact.

Avec cette nouvelle compilation, Fedayi Pacha fait montre de sa ligne artistique centrée autour du partage des cultures. Combat Dub 3 est le témoin de la collision de plusieurs univers qui se rencontrent le temps d’un album. Les différents styles et ambiances qui le composent feront tour à tour bouger, planer, méditer, voyager. Une expérience où les frontières entre Orient et Occident se brisent, où le son traditionnel arménien ou arabe rencontre les sub basses, les glitchs et le stepper. Impossible d’y rester insensible.

 Samuel Bagla

 Tracklisting :

1-Brain Damage : « Pyramidal Dub »
2-Fedayi Pacha : « Casbah Cats Part II »
3-Miniman : « Emir Dub »
4-Rasboras, INC : « Bhayravi Dub »
5-Elek Traum : « Diaspora Dub »
6-Rafael Aragon : « Sub Sahara/global bass remix »
7-Loan : « Ifriqya »
8-DJ Click : « Dub Sahara »
9-Uzul : « Kufiq Dub »
10-Near Dub Experience : « Bhayravi Steppa Dub/elephant moonwalk rmx »
11-Nomat’x : « L’île au Dub »
12-Fedayi Pacha & Akbar Orkestar : « 7th Intifada »
13-Dubmentalist : « Londonistan Dub »
14-Metastaz : « Global Hate »
15-Pilah : « Pannonian Dub »
16-Mayd Hubb : « Goma 2 Dub »
17-Kobé : « Taqwa Dub ».

Le top 3 tunes du chroniqueur :

1-Dubmentalist : « Londonistan Dub »
2-Loan : « Ifriqya »
3-Fedayi Pacha : « Casbah Cats Part II ».

Ecoutez un teaser de l’album ici :

L’album sur le site d’Hammerbass ici : http://www.hammerbass.fr/combat-dub-3/