Dub Foundation : à Clermont-Ferrand, le Reggae Sun Ska mise aussi sur la scène locale!

Le Reggae Sun Ska avait choisi deux villes pour lancer son événement en amont du festival cet été.  Deux dates le week-end dernier, faisant office de launch party dub à Clermont-Ferrand et le lendemain, à Bordeaux. Retour sur la première soirée auvergnate, avec notre reporter Alex !

Près de mille personnes s'étaient déplacées à Orcet, dans la salle Anatolia.

Près de mille personnes s’étaient déplacées à Orcet, dans la salle Anatolia. Photo : Alexis Chanet/Reggae on the road.

A à dix minutes de la capitale auvergnate, ce sont pas moins de mille personnes qui s’étaient données rendez-vous pour une belle nuit de skanks, à Orcet, au sud de Clermont-Ferrand. Une belle affluence qui s’explique aussi par le maillage local entretenu par l’association Gergovibes, qui co-organisait la date.

Le public commence à affluer en masse vers 22h, après quelques barbecues organisés sur le parking… dans le respect de l’esprit des festivals de campagne. La précision géographique a son importance, puisqu’au menu, ce sont sandwichs au cantal, rillettes de canards et bières à 2,5€ ! Plutôt atypique et pas vraiment ital mais vraiment sympa quand on est habitué aux soirées parisiennes. Le public est bon esprit, on discute avec tout le monde, on rigole… bref, on vit ce moment convivial avec tout le monde, dans un esprit de partage et de rencontres !

La sono futuriste des Dub Shepherds impressionne : si leurs stacks (20 kilos) peuvent sembler légers de prime abord pour un public de cette taille, ils sont largement suffisant pour en mettre plein les oreilles aux dubheads venus de toute l’Auvergne, voire au-delà. Quelques soucis techniques sont néanmoins apparus et ont un peu déstabilisé OBF en début de set, même si tout est finalement rentré dans l’ordre.

Depuis 19h (le festival a commencé si tôt pour permettre à un maximum d’artistes de jouer), se sont ainsi enchaînés Ubble, Cultural Soulja, Tour de Force, Mahom Dub puis Legal Shot. Chaque formation disposait d’une bonne heure pour montrer ce qu’il avait dans le ventre, et le résultat était là. Ubble et Cultural Soulja jouaient respectivement des sons dancehall et stepper (on a entendu Aba Shanti dès 20h !) puis des productions maison très dures type warrior style !
Jolly Joseph, jeune MC prometteur des Dub Sheperds, accompagnait les crews de sa voix douce et posée. Au final, plus qu’une bonne mise en jambe pour le reste de la soirée.

Tour de Force décide qu’il est temps de monter le volume!

Le duo new-yorkais Tour de Force prend ensuite le relais et décide qu’il est temps de monter le volume : le sound system atteint alors ses pleines capacités et les anthems tracks du crew font un effet dévastateur ! Le chanteur Jay Spaker au top, pose sur chacun des riddims avec un style impeccable, et continue d’ailleurs de chanter après avec Mahom, Legal Shot et OBF. Grosse danse garantie !

La grosse perf’ de la soirée revenait sans doute à Mahom Dub : à domicile (pour l’un de ses membres, Toinou), le duo joue fort et attaque avec des morceaux stepper catégorie heavyweight, bien plus percutants et agressifs que leurs releases.
Toinou précise même que quelques pistes sont directement inspirées par Rico d’OBF! Mahom assure donc le show, et le public est au rendez-vous pour les supporter.

Legal shot intervient ensuite et calme un peu la danse : au programme, des morceaux dub et reggae très conscious. Les Bretons enchaîne les rarities comme un remix de « Burnin’ and Lootin' » des Wailers, chanté par Al Campbell !

Suite au set d’OBF qui a évidemment fait son effet, les skankers les plus fatigués prennent place dans les nombreux canapés installés pour le chill-out en face de la sono, où ils apprécient la performance plus roots des Dub Shepherds qui viennent clore l’événement.

Cette soirée était donc une belle réussite, notamment grâce à l’esprit bien roots qui a régné tout au long de la session. Alternance de crews locaux et plus établis, le line-up était au final audacieux et plutôt efficace. Et le chanteur Jolly Joseph n’a pas manqué de donner rendez-vous en fin de session : « à très bientôt à Clermont-Ferrand ! »

Texte : Alex W.A.I.
Photos : Alexis Chanet (Reggae on the road). logo final png
Plus de photos ici.

La sono rouge et futuriste des Dub Sheperds.

La sono rouge et futuriste des Dub Sheperds.

 

La sono de dos : roulettes et câbles...

La sono de dos : roulettes et câbles…

 

Le duo de Mahom Dub aux réglages.

Le duo de Mahom Dub aux réglages.

 

IMG_8766

Toinou de Mahom, joue à domicile puisqu’il réside à Clermont-Ferrand. Le fameux skankin’ cat est évidemment de la partie!

 

Cultural Soulja, également local de l'étape et activiste reggae multiforme, était naturellement de la partie.

Cultural Soulja, activiste reggae multiforme et également local de l’étape, était naturellement de la partie.

 

Le duo Tour de Force, straight from Brooklyn!

Le duo Tour de Force, straight from Brooklyn !

 

IMG_8962

Ubble Hi-Fi at the control !

 

IMG_9379

Le crew rennais Legal Shot à la sélection!

 

IMG_9467

Legal Shot et OBF autour des platines.

 

IMG_9500

Doctor Charty et Jolly Joseph forment les Dub Sheperds!