Chronique : « Uprising 4 peace » de Malone Rootikal

Après s’être fait connaître notamment d’Ackboo et même de Mark Iration, Malone Rootikal a sorti son premier EP dès 2009. L’artiste revient  sur le devant de la scène, avec son premier album Uprising 4 Peace sorti sur le label Tanta Records. Review de ce nouveau disque par Alex W.A.I. !

L'album Uprising 4 peace.

L’album Uprising 4 peace est sorti le 18 septembre sur Tanta Records.

A part le mastering, géré par le studio anglais Rolling Lion, Malone est sur tous les fronts puisqu’il gère à la fois l’écriture, la production et le chant. Homemade et militant, Uprising 4 Peace se veut être un album engagé.

Cet album repose sur l’ensemble des incontournables du dub heavyweight : les basses sont lourdes et profondes, les skanks viennent cingler les 8 temps, marqués par des kicks puissants… les codes du dub/stepper sont bien intégrés et maîtrisés par l’artiste tout au long de ces 14 pistes, à quelques exceptions près. C’est le cas, notamment, des crossover qui font un peu OVNI dans l’album, comme les morceaux « Murderer » ou « Everyday » qui mélangent dans un style assez approximatif musique technoïde et dub/steppa.

« Un album plutôt efficace »

Le chant est très présent sur l’album, toujours dans un esprit session sound system. La voix de Malone est posée sur la quasi-totalité des pistes, ce qui vient, parfois, étouffer un peu la musique (voire sur la chanson « Unity », la gâcher un peu avec un autotune, l’effet étant forcément mauvais). Parfois la musique parle d’elle-même et serait même plus parlante avec un instrumental bien arrangé comme sur la piste la piste Burning Roots une des seules tracks non chantée de l’album, dont l’ambiance grave est bien maîtrisée. Autre belle réussite strictement instrumentale, le morceau « One drop style », efficace et entêtant avec des cuivres qui enjolivent bien l’ensemble.

Malone prend en outre le parti, plutôt osé, de chanter en français comme sur « Tell me why ». Si le choix est intéressant et courageux, il pourrait aussi rebuter ceux qui pensent que le français n’est pas la langue la plus adaptée pour chanter du reggae. Et ils sont nombreux!

Le premier album de Malone Rootikal reste donc globalement, un bon album de reggae/dub qui invite sans aucun doute les bass heads à « skanker » pendant une bonne heure de session. Sans être particulièrement original, cet album est plutôt efficace et on imagine tout à fait Malone en train de poser sa voix colérique face à un gros mur de son, enflammant ainsi les sessions sound system. Encore un peu de travail (notamment pour trouver l’équilibre ente chant et musique ou réduire les clichés du genre dans les paroles) et Malone Rootikal devrait vite pouvoir proposer des morceaux encore plus aboutis.

Alex W.A.I.

* Uprising 4 Peace de Malone Rootikal, sorti le 18 septembre sur Tanta Records.

Tracklisting :

1-Conscious
2-Fist up
3-Boom shakalaka
4-Revelation
5-Righteous way
6-Everyday
7-Murderer
8-Burn babylon feat. Syoul
9-Burning roots
10-Tell me why
11-One drop style
12-No more fight
13-Unity
14-Spirit of a warrior feat. Ackboo.

Le top 3 tunes du chroniqueur

1-« Fist Up »
2-« Boom Shakala »
3-« Burning roots ».