La leçon de stepper made in Japan de Mighty Massa au Dub Camp festival (full session) !

Dix jours après vous avoir offert la session de Jah Shaka en clôture du Dub Camp festival, « Musical Echoes » publie l’audio d’une autre grosse session du festival. Le même jour et sur le même puissant sound system de Jah Marshall : celle du Japonais Mighty Massa pour une leçon de sélections steppa/dub qui a embrasé le Dub Club Arena! Run it !

En toute humilité et simplicité, le producteur Mighty Massa a offert une session parmi les meilleures de l'édition 2015.

En toute humilité et simplicité, le producteur Mighty Massa a offert une session parmi les meilleures de l’édition 2015.

Dimanche 12 juillet. 15 heures. Le troisième et dernier jour du festival est sur le point de commencer. Dans le Dub Club Arena, encore personne, c’est l’heure des sound checks. « I need more bass », lâche le producteur Mighty Massa, en train de se caler sur le sound system de Jah Marshall (huit scoops et des amplis à lampe ! ).

Deux heures plus tard et avec une heure de retard sur le programme initial, le Japonais revient au contrôle, épaulé par le MC de Jah Marshall, Ras Iyiapo. Dans un anglais hésitant et au moyen de ses CDs gravés, l’homme ne va pas tarder à faire chavirer la danse. Sa recette musicale? Du stepper massif assez différent de tout ce qu’on entend en Europe, des dubplates chantées bien senties (Horace Andy, Fred Locks, Lukie D…) et un sacré art de la sélection, envoyant un petit ska dansant quand personne ne l’attend ou à l’inverse, des dubs bien ruff dès le début de son set… Et que dire de la merveille de remix du riddim Kunta Kinte qui conclut l’ensemble?

Bref, une session mémorable et rare (l’artiste jouait en France pour la cinquième fois seulement) de plus de deux heures qui compte assurément parmi les meilleures de l’édition 2015. Une vraie leçon de stepper made in Japan !

 

Ras Iyiapo, au micro pendant la session de Migthy Massa !

Ras Iyiapo, au micro pendant la session de Migthy Massa !

Enregistrement : Raph (Jah Marshall)
Rééchantillonage et textes : Musical Echoes.
Photos : Tom Tsoham (Musical Echoes).