Chronique : « Rooted & Grounded » d’Alpha Steppa

Pour l’anniversaire de son label Steppas Records, fondé en 2010, le producteur anglais Alpha Steppa vient de sortir son premier album intitulé « Rooted & Grounded ». « Musical Echoes » l’a posé sur sa platine pour découvrir une production riche, originale et profonde… Revue détaillée d’un double album qui devrait faire date dans le dub/stepper.

Artwork original pour la pochette.

Artwork original pour la pochette.

Rooted & Grounded est certainement un album de voyage : Alpha Steppa, son compositeur, livre ses souvenirs musicaux, ses pensées et une perspective renouvelée du dub stepper à travers un très long double album de vingt-quatre pistes pour 1h26 de musique. Au-delà des références rastafari parfois convenues, en tout cas classiques dans le dub, cet album est empreint d’une philosophie inhabituelle. Par exemple, le morceau « Catharsis », la première piste de l’album, invite l’auditeur à se livrer à cet exercice délicat de la purification.

Ainsi « Catharsis Part I » remplit son rôle d’introduction musclée, mais ouvre également le bal des symboles que constitue cet album. La tune « Peacock » (et sa version « Peacock Returns ») reprend, après le purgatoire de la catharsis, le symbole de la renaissance que constitue le paon. C’est l’occasion pour Alpha Steppa de livrer un dub d’une grande pureté qui oscille entre du dub stepper minimaliste, toujours chaleureux, et une inspiration bass music orientalisante.

L’artiste a voyagé : « Sannyasa », toujours dans cet équilibre musical subtil, amène l’auditeur en Inde. Sannyasa est un mot sanskrit qui désigne l’étape de l’abandon de l’attachement et des désirs dans la vie brahmanique.

Alpha Steppa déclarait à « Musical Echoes » il y a quelque temps qu’il voyait la musique comme un arbre, composé de multiples ramifications. Le titre de l’album, mais aussi le morceau « Rooted » (avec le MC Cologne), reprennent cette vision de la musique qui inonde chacune des pistes : toujours entre ciel et terre, entre passé, présent et futur. Certains morceaux comme « Teachings » (avec Sista Awah au chant), « Mix Up Fix Up » (avec Prince Jamo) ou « The River » (avec I-Sana et mixé par John Alpha, le père de Ben), ne renient en rien la tradition stepper anglaise initiée par Alpha & Omega. Inscrit dans cette lignée, chaque titre développe un stepper précis et d’une très grande pureté, mais aussi d’une grande chaleur.

« Ambiance mystique »

La tune « Warmonger Man » avec son stepper à la fois tribal, conscient et très urbain participe à perpétuer le genre en le renouvelant. La voix profonde de Ras Tinny confère une ambiance mystique sur ce qui est peut-être une des tracks les plus massives de l’album. Sa version dub, « Warmonger Man Returns », tient ce fil complexe qu’Alpha Steppa déploie tout au long de cet album.

En plus de sa complexité, l’album est marqué par une grande sensibilité : « Kare Kare » débute sur des caquètements de poules qui vont revenir accompagnés de chants d’oiseaux tout au long d’un morceau hypnotique (tout comme « Return to Kare Kare, » sa version) qui n’est pas que stepper. C’est autre chose, c’est le style organique d’Alpha Steppa. Capable de réaliser des productions bass music aussi bien que stepper, le mariage entre les deux est d’une grande richesse.

Facile de prime abord, la plongée dans la complexité des morceaux laisse admirative comme ce subtil jeu entre la clarinette, la ligne de basse et le mélodica de Chazbo (du crew londonien Bush Chemists) sur « Catarsis ». Malgré de (très) nombreuses écoutes, il reste comme un objet difficilement saisissable en raison de sa grande richesse. Ainsi, chacun pourra y trouver ce qu’il y cherche : à la fois un album dansant mais aussi quelque chose de bien plus complexe, entre introspection et méditation. Rooted & Grounded fait partie de ces rares albums qui marquent et transportent l’auditeur. A la fois très loin comme au plus profond de lui même.

Nico W.A.I.

*Rooted & Grounded est sorti le 10 octobre en double LP vinyle, CD ou numérique sur Steppas Records.

Tracklisting :

Disque 1 (Rooted) :

1-Catharsis Part I (ft. Chazbo)
2-The Peacock
3-Teachings (ft. Sistah Awa)
4-The Gift
5-Mix Up Fix Up (ft. Prince Jamo)
6-Rooted (ft. Cologne)
7-In the City (ft. Wellette Seyon)
8-Warmonger Man (ft. Ras Tinny)
9-The River (ft. I-Sarana) [John Alpha mix]
10-Sannyasa
11-Motherland (ft. Kiangana)
12-Kare Kare

Disque 2 (Grounded) :

13-Catharsis Part II
14-The Peacock Returns
15-No Teachings, No Teacher, No Student
16-The Friend
17-Mix Dub Fix Dub
18-Grounded
19-Return to the City)
20-Warmonger Man Returns
21-The Eternal River
22-Moksha
23-Wicked Spirits Are Gone
24-Return to Kare Kare.

Le top 3 tunes du chroniqueur :

1-Kare Kare,
2-Warmonger Man feat. Ras Tinny,
3-Moksha.

Le top 3 tunes d’Emmanuel « Blender » :

1-Warmonger Man feat. Ras Tinny,
2-Catharsis Part II,
3-The Friend.

Écoutez des extraits de Rooted and Grounded ici :


Retrouvez une récente interview de Ben Alpha Steppa ici :
http://musicalechoes.fr/2015/09/ben-alpha-steppa-mon-pere-john-dalpha-omega-fait-ce-quil-a-toujours-fait-produire-des-morceaux-et-boire-du-the/

English version here :
http://musicalechoes.fr/2015/09/ben-alpha-steppa-my-dad-john-alpha-omega-is-doing-what-hes-always-done-making-tunes-and-drinking-cups-of-tea/

Vous aimez « Musical Echoes »? Aidez-nous à pérenniser et à développer le site en nous soutenant sur Tipeee :
https://www.tipeee.com/musical-echoes (à partir de 1 €). Merci!