Marseille Dub Station #30 : Legal Shot, Iration Steppas et Haspar pour dynamiter la danse !

Pour cette rentrée des Dub Station marseillaises, ce sont près de 900 personnes qui sont venues danser sur les sélections de Legal Shot, de Haspar et de Mark Iration au Dock des Suds samedi dernier ! Retour sur une danse dynamique « inna digital style » avec notre duo de reporters aixois !

A l'occasion de cette trentième édition, c'est une la sono des Legal Shot qui e.st venue sonoriser le Dock des Suds pour la première fois

A l’occasion de cette trentième édition, c’est la sono de Legal Shot sound system qui est venue sonoriser le Dock des Suds pour la première fois.

Arrivés tôt, on profite du warm up du Legal Shot sound system, venu de Rennes accompagné de son système sonore, en configuration 2 fois 4 scoops de basses. Ils partent rapidement sur une sélection dynamique, à laquelle le public est déjà bien réactif. On comprend vite que la soirée sera placée sous le signe des dubplates… et du digital, même si ce qui attire l’attention chez Legal Shot, c’est la variété de leur sélection que l’on apprécie d’autant plus qu’ils jouent sur leur propre système sonore qu’ils maîtrisent parfaitement.

Le titre « Drive me crazy » et une dubplate enregistrée avec Pupajim rendent le public complètement fou et prépare l’arrivée d’Haspar.

Venu de Grenoble, le jeune dubmaker continue sur la lancée, avec un premier morceau aux sonorités électroniques. Il enchaîne sur des sons stepper avec, entre autres, World Sound & Power, Vibronics & Michael Prophet avec le titre « Searching for Jah » extrait de son dernier album The Return of Vibronics, avant de passer à une sélection 100% dubplates.

aspar nous a régalés de ses dubplates inédites

Haspar nous a régalés de ses nombreuses dubplates.

Celui que l’on a découvert il y a quelques années lors de soirées grenobloises underground a fait du chemin et on est plus que ravis que les Dub Station ouvrent parfois leur scène à des artistes moins connus mais tout aussi talentueux.

Legal Shot reprend la main avant l’arrivée de Mark Iration, avec un morceau aux influences dubstep. Ils surenchérissent avec des morceaux inédits, à l’instar par exemple d’une dubplate enregistrée avec Ackboo.

« Les danseurs tentent d’approcher au plus près les caissons »

Le public est déjà bien échauffé lorsque Mark Iration et Dan Man font leur apparition derrière la control tower. C’est parti pour plusieurs heures de dub aux basses profondes.

On a un peu de mal à se mettre dans l’ambiance au début, malgré le dynamisme de Mark Iration qui prend le micro à plusieurs reprises. En effet, un peu éteint, Dan Man ne semble pas au top de sa forme : en résulte parfois un manque de dynamisme qui contraste avec la puissance des versions.

L’opérateur nous livre aussi bien ses productions, telles que le morceau « What’s wrong », en featuring avec YT que des tunes moins digitaux mais aux basses lourdes comme les nouveautés d’Ashanti Selah, le fils d’Aba Shanti-I.

De nombreux danseurs tentent d’approcher au plus près les caissons de Legal Shot… Parfois même un peu trop, au grand dam des membres du sound system, qui souhaitent protéger leur superbe sono homemade.

La foule est dense, attentive aux sélections de Mark Iration et à la voix de Danman

La foule est dense, attentive aux sélections de Mark Iration et à la voix de Dan Man.

Mark Iration rend un bel hommage à son ami Manutention (créateur du groupe français Improvisators Dub) et à Patrick Anselme, Instrument of Jah Army, qui nous a quitté récemment.

Il termine son set sur un titre entraînant du dernier album de Weeding Dub, dont la sortie est plus qu’attendue : « Gipsy Dub », avec Ras Divarius au violon. Le public saute dans tous les sens, transcendé par ce track original!

Les sonorités digitales résonnent jusqu’au petit matin, face à un public déchaîné qui fait tout pour que la soirée ne finisse jamais…

Difficile de quitter les lieux, les danseurs, pas du tout fatigués, en redemandent. Sous les encouragements, l’opérateur passe quand même un dernier disque. La foule redemande du rab, mais l’heure c’est l’heure et il faudra désormais attendre la prochaine édition pour entendre vibrer les murs du Dock des Suds. Ce sera déjà la 31e à Marseille !

Reportage : Musical Echoes (Textes : Emiliye/Photos : Alex See).

 

Legal Shot a proposé un warm up bien chaud !

Legal Shot a proposé un warm up bien chaud !

 

Une partie de la sono des Rennais de Legal Shot, venus avec deux stacks de quatre scoops !

Une partie de la sono des Rennais de Legal Shot, venus avec deux stacks de quatre scoops !

 

Les sonorites digitales résonnent jusqu'au matin, face a un public déchaîné.

Les sonorités digitales résonnent jusqu’au matin, face a un public déchaîné.

 

On vient parfois déguisé en session.

On vient parfois déguisé en session.

 

Comme à son habitude, Mark Iration a su transmettre son énergie au public du début à la fin de son set

Comme à son habitude, Mark Iration a su transmettre son énergie au public du début à la fin de son set.