Chronique : « Abracadabra (chapter 1) » de Kanka

Kanka revient avec son sixième album sur le netlabel ODG, après plusieurs opus payants… Nommé Abracadabra, il élague le style particulier de l’artiste pour pencher encore et toujours plus vers le stepper pur et dur. Mais en n’en gardant que l’essentiel, parfois jusqu’au simplisme. Revue détaillée de l’un de nos chroniqueurs dub.

L'album est sorti officiellement le 26 octobre sur ODG.

L’album est sorti officiellement le 26 octobre sur ODG dont c’est déjà la centième release.

Clairement calibré pour les sound systems, l’album fait la part belle à l’efficacité, érigée ici en fil conducteur de ces dix morceaux. Des sons digitaux assumés avec un traitement brut, laissant peu de place aux effets directement sur l’album, le tout semble être pensé, pour laisser libre court aux effets sur un sound system. Gros de préférence.

En résulte des morceaux qui peuvent paraître relativement linéaires au premier abord, aux lignes mélodiques peu mises en avant par rapport aux riddims, mais dont le potentiel n’est de toute évidence que suggéré et amené à se révéler en live.

Approche minimaliste

Morceau d’ouverture, « Musically » présente un aspect nonchalant, avec un rythme lent, sorte de deep dub sur une rythmique simple avec des phrases mélodiques se passant le relais tour à tour. Dans la même veine on trouvera plus loin des titres comme « Ego Kills », « Dub is Medecine » et « Synchronization », peut-être le morceau le moins intéressant tant l’approche est minimaliste.
« Abracadabra », un des meilleurs titres de l’album, malgré le passage à vide sur les séquences drum n’ bass, propose un morceau puissant, fait pour bouger. Des titres comme « Let’s go », « Blood Moon » et « Just be you » apportent également un regain d’énergie et d’originalité.
« Yvnwii dub » et « Doodidoo dub » sont certainement les morceaux se rapprochant le plus du style habituel de Kanka, structure stepper classique avec cuivres synthétiques pour le premier, une pointe d’industriel pour le second.

Kanka livre avec Abracadrabra un exercice qui a tout de l’album épuré pour permettre de délivrer tout son potentiel en sound system. On pourra peut-être justement lui reprocher d’être parfois à la limite du simplisme et sans véritables surprises. Car cette série à venir, dont cet album est le numéro un, semble davantage promise à fournir aux sélecteurs de la matière à remixer et satisfaire ainsi les caissons en session qu’à réjouir les oreilles des auditeurs dans leur salon.

Samuel Bagla.

Tracklisting :

1-« Musically »
2-« Abracadabra »
3-« Let’s go »
4-« Yvnwii dub »
5-« Blood moon »
6-« Ego kills »
7-« Just be you »
8-« Dub is medecine »
9-« Doodidoo dub »
10-« Synchronization ».

Le top 3 tunes du chroniqueur :

1-« Abracadabra »
2-« Doodidoo dub »
3-« Blood moon ».

Écoutez et téléchargez Abracadabra (chapter 1) ici :
http://odgprod.com/2015/10/kanka-abracadabra-chapter-1/

Écoutez le morceau « Blood moon » ici :