Chronique : « The good, the bad & the addict » de Pilah & Joe Pilgrim feat. Ivan-Jah

Le dub d’aujourd’hui n’a pas fini de surprendre, partagé entre des étoiles montantes, qui tirent vers des sons puissants et systématiques et les défricheurs sauvages, qui continuent de repousser les frontières musicales comme le fait Pilah avec ce nouvel album, sorti sur le label Hammerbass. Au menu, des rythmiques sauvages et les voix complémentaires de Joe Pilgrim et Ivan-Jah qui se répondent ! Revue détaillée par Alex.

L'album sort le label parisien Hammerbass !

L’album est sorti le label parisien Hammerbass le 21 novembre dernier.

Pilah, membre pilier des Dub Addict et de la formation Kaly Live Dub, nous propose aujourd’hui un album rough et sans concession, qui nous tire en dehors de nos habitudes… Contrairement à la dernière release du crew plutôt roots (D de Anti-Bypass avec Joe Pilgrim), cet album fait office d’OVNI sur la scène dub. Pilah nous propose, pêle-mêle : des sons industriels, des basses dub, de la wobble, des skanks et un Joe Pilgrim au micro totalement sorti de sa zone de confort ! La musique est dense, urbaine, implacable.

La meilleure définition de cet album serait un dub à l’esprit résolument aventurier. Né de cette étrange hybridation exploratrice des débuts du style live en France et couplé aux technologies actuelles. Le tout ressemble à un mélange artisanal, unique et puissant, construit impulsivement pour surprendre les dubheads français. Le résultat est là, les sons sans concession sont d’une efficacité redoutable, et les frissons sont au rendez-vous avec une belle prime à l’audace.

La première minute ressemble à une intro classique d’album dub : les skanks et la rythmique sont très présents, Joe Pilgrim commence à poser doucement… pour mieux surprendre ! Les machines se lancent immédiatement après et la musique vire irrémédiablement vers des sons plus mécaniques. The Good, the bad and the Addict surprend tout du long.

Mais son écoute est loin d’être reposante, tant les rythmiques varient. Les basses de « Long night » sont dub, Joe Pilgrim en vient presque à toaster sur ce morceau qui pourrait être un hommage à Manutension. L’intro de « Juggler » impose un rythme lent, dans un style dubstep, avant d’offrir une augmentation frénétique du rythme, accompagnée par des samples de cuivre… « Hard time » est brutalement fondu au bout de 3 minutes 30.

« Oui un album de dub peut encore nous surprendre en 2015! »

Les surprises s’enchaînent donc dans une cascade de samples opposés et mélangés avec une maîtrise incroyable. Le sound Dub Addict dont Pilah est un fondateur fait partie des premiers sound system de France, dans le sillage des premières arrivées en France avec la culture bass techno dont l’héritage est évident ici.  La prise de risque est grande pour ce pionnier du dub, mais le résultat est là. Avec cet album, Pilah prouve qu’il reste cet explorateur sans limite, cet artisan qui voit toujours plus loin.

« Tabernacle » inquiète par ses samples aigus, volontairement saturés et sales, « Cure them » est suivi par son « dub » impitoyable. « Juggler dub » vient faire écho à un titre qui semble déjà lointain dans l’écoute, qui vient rappeler encore une fois le style des années 90. « Good dub » est une grosse track remplie d’effets divers et variés, de cuivres cinglants, de dub sirens… Sûrement le morceau le plus « roots » de l’album, qui vient presque rassurer nos oreilles plus habituées à ce genre de sons. « The Addict » vient clore l’album avec des sonorités plus positives mais sans concession pour autant, avec un Ivan-Jah qui vient poser dans un style mélange de hip-hop et de chant militant. Sa voix rauque et son débit lent contrebalance à merveille le chant plus langoureux de Pilgrim tout au long de cet album.

L’album est exceptionnel, dans ce sens que rarement nous aurons entendu des sons aussi radicaux mélangés avec une telle maîtrise technique. Que du bon, en somme, pour peu que l’auditeur soit un peu curieux et ouvert d’esprit. Oui fin 2015, un album de dub peut encore nous surprendre totalement et c’est une sacrée bonne nouvelle !

Alex W.A.I.

Tracklisting :

1-Bad game
2-Long Night
3-Juggler
4-Hard time
5-Tabernacle
6-Cure them
7-Dub cure
8-Juggler dub
9-Good dub
10-The Addict.

Le top 3 tunes du chroniqueur :
1-Tabernacle
2-Juggler dub
3-Good dub.

Le top 3 tunes d’Emmanuel « Blender » :
1-Dub Cure
2-Bad Game
3-The Addict.

Écoutez le morceau « Bad Game » ici :

Gagnez trois exemplaires CD de cet album en répondant à la question suivante par mail (à musicalechoes@gmail.com) : Pilah est membre de Dub Addict sound system et de Kaly Live Dub, mais de quel instrument joue-t-il principalement dans ce groupe?