Chronique 10″ : « The Eight Trigrams of Steppas Records » (5/8)

Le label Steppas Records, du jeune producteur Alpha Steppa, poursuit sa série des « Eight Trigrams of Steppas Records ». Nous venons de recevoir le cinquième volet de la série ! Décryptage d’un disque OVNI, fruit d’une collaboration anglo-coréenne…

Ce disque est le 5e de la série.

Ce disque est le 5e de la série « Eight Trigrams ».

La série des « Eight Trigrams » s’inspire directement de la philosophie taoïste et de sa représentation du monde à travers « huit réalités », qui sont autant d’éléments naturels. C’est de cette esthétique que relèvent à la fois les tracks et l’artwork de cette série de vinyle dix pouces.

La nouvelle release débute par un premier morceau de Jahyu intitulé « To the end of earth and sea ». Ce producteur coréen développe une inspiration asiatique qui prend ses racines dans une basse très moderne. Les sons traditionnels chevauchent une basse profonde à travers des steppes musicales syncopées. Le chant samplé tout au long du morceau donne une dimension mystique au morceau et illustre l’élément du vent, le cinquième des huit trigrammes.

« Ancestral Memory » (par Alpha Steppa) prend la suite, dans le même esprit. Bien que le morceau soit exclusivement instrumental, c’est comme si ce dernier chantait le souvenir d’une cérémonie mystérieuse, d’une élévation servie par une vague de basse.

Tirée à 400 exemplaires (comme les éditions précédentes, 10’’), cette réalisation est convaincante tant par sa finesse que par le concept qui lui donne sens.

Nico B.

*Trigram five. 10″. Jahyu : « To the end of the earth and sea » / Alpha Steppa : « Ancestral memory ».

Écoutez des extraits des deux morceaux ici :