Chronique LP : « Showcase volume 1 » de Roots Attack

Un disque produit en France en 2016 et qui fleure bon le reggae roots des Seventies à Kingston? C’est le pari un peu fou du collectif et label Roots Attack qui, pour sa première sortie, a convié quatre chanteurs yardies et un deejay français à se poser sur ce projet complété par cinq versions dub. Revue de cet album ambitieux par « Musical Echoes ».

L'album Showcase vol.1 est autoproduit est sorti en vinyle et en digital le 29 avril.

L’album autoproduit Showcase volume 1  est sorti en vinyle et en digital le 29 avril.

Le contre-temps de guitare est aussi parfait que classique. La basse et la batterie, soutenues par des percussions nyahbinghi forment bientôt une rythmique imparable. Le son claque d’autant plus qu’il est agrémenté ici là de savants coups de delay et de reverb ! Souveraine, la voix chaleureuse de Leroy Brown s’élance alors sur le terrible « Brace yourself » pour ouvrir ce Showcase volume 1, première sortie du collectif et label parisien Roots Attack.

Une attaque roots & culture ourdie dans le Honey Studio par Jérémie « Jeh Jeh » Clergue, producteur, compositeur et multi-instrumentiste, accompagné par une armée de chanteur et non des moindres : Leroy Brown donc, Jamaïcain expatrié au Canada, le Parisien d’adoption Winston McAnuff, Nereus Joseph et son timbre magnifique et le Jamaïcain Easton Clarke qui vit aujourd’hui en Allemagne. A ces yardies expatriés, s’ajoute I Fi, un jeune vocaliste français qui se charge de deux tunes en mode deejay dans la plus pure tradition jamaïcaine du rub-a-dub !

Dans un exercice périlleux pour les non-Jamaïcains, le Français s’en tire très bien au micro grâce à une voix bien ruff et un patois yardie presque naturel, rappelant celui utilisé par les deejays des années 80.
Moins surprenant, les quatre chanteurs des Caraïbes épousent parfaitement les rythmiques proposées sur leurs quatre titres, inspirés, profonds et parsemés de lyrics conscients.

« Instrumentaux mixés avec talent et sobriété »

Mention spéciale peut-être à la voix puissante et légèrement éraillée de Winston McAnuff dont les envolées vocales et les gimmicks font toujours mouche avec ce mélange de force et de sensibilité.
Nereus Joseph, bien connu des amateurs de la scène reggae/dub UK, signe également un très joli morceau avec « Gideon Boot ». Son chant limpide et assuré se déploie à merveille sur un riddim très mélodieux pour l’un des meilleurs morceaux de l’album.

A ces six titres chantés, s’ajoutent quatre vraies versions dub qui donnent encore plus de profondeur au disque, même si la règle de l’album showcase (un vocal pour un dub), n’est pas totalement suivie ici.
Joués par les « Roots Attack All Stars », ces instrumentaux sont mixés avec talent et sobriété dans un style finalement proche de celui des producteurs jamaïcains de la fin des années 70.

Le tout forme un album réussi qui respecte à la lettre les codes et le savoir-faire du reggae roots originel tout en y ajoutant des compositions inédites et finalement rafraîchissantes. Comment faire du neuf avec du vieux ou plutôt l’inverse ? Roots Attack a semble-t-il parfaitement trouvé une recette rarement évidente, tant le reggae roots est exigeant et nécessite bien plus que d’avoir tous les bons ingrédients.

*L’album Showcase Volume 1 est sorti sur le label Roots Attack en LP vinyle et numérique.
Plus d’infos ici : http://www.rootsattack.fr/

Tracklisting :

1-Leroy Brown : Brace Yourself
2-I Fi : One Ripe Cocoa
3-RAAS : Dub Oneself
4-Winston McAnuff : Red Light
5- RAAS : Red Dub
6-Nereus Joseph : Gideon Boot
7-RAAS : Gideon Dub
8-Easton Clarke : He Guides Me
9-I Fi : Ting A Ling
10-RAAS : Dub Guides Me.

Le top 3 tunes du chroniqueur :

1-Nereus Joseph : « Gideon Boot »,
2-Winston McAnuff : « Red Light »,
3-RAAS : Dub « Oneself ».

Écoutez le morceau « Gideon Boot » ici :