Jah Observer enchaîne ses classiques roots pour les dix ans d’High Bass sound system (+ audio) !

Samedi 21 mai, le crew parisien High Bass fêtait son dixième anniversaire d’activisme musical au Complexe 13’53. Invité de marque de la session, le selecta jamaïcain Jah Observer a proposé un set presque cent pour cent roots and culture et donné par là même une belle leçon de sélection au public.
Retour en photos sur cette session unique avec en prime, l’enregistrement de la session d’Observer dont le tracklisting complet reste à établir ensemble si le cœur vous en dit ?

Jah Observer entre deux platines. Une seule a tourné

Austin Palmer, c’est plus de quarante ans d’expérience de sélections sous le nom de Jah Observer ! L’homme a en effet commencé en sound system au début des années 70 en Grande-Bretagne avant de rentrer dans son pays natal, la Jamaïque, en 2011.



Après plus de trois heures de sélections très roots puis un bon passage new roots (quel plaisir d’entendre à nouveau les Everton Blender, VC ou Al Campbell par exemple…) assurées par Zefyko et Papa Jack du High Bass sound system, place à l’un des sélecteurs les plus expérimentés encore en activité : Austin « Spiderman » Palmer, Jah Observer !

Ce dernier, venu de Jamaïque, bénéficie aussi d’une plage horaire confortable de plus de trois heures. Le ton est donné d’entrée avec une avalanche d’anthems roots connus mais cruciaux. L’homme n’a plus rien à prouver ou à cacher : il annonce de nombreux titres au micro et semble là avant tout pour partager sa musique et son message, loin de l’esprit de compétition entre les sounds qui ne jurent d’habitude que par les exclusivités. La différence, c’est que lui joue naturellement les pressages originaux mais sans s’en vanter, exclusivement des vinyles et des acétates pour les dubplates. Ce sont simplement ses disques amassés ou gravés un à un au cours d’une très longue carrière musicale débutée en 1972 bien avant que Discogs et Ebay n’existent et n’entretiennent ce trafic de disques aux prix parfois indécents, en tout cas discutables, qui font le bonheur ou le malheur des collectionneurs.

Sa première « vraie » dubplate n’arrive d’ailleurs qu’au bout d’une heure et quart, la deuxième signée Michael Prophet est une pure merveille. Et que dire de cette magnifique fin de session rythmée par le contretemps caractéristique du ska? A rebours de la mode du « toujours plus fresh », Observer termine par les musiques les plus anciennes, fidèle à sa ligne directrice : un rappel inlassable aux racines de l’intarissable reggae music.

Le sound system d'High Bass et ses quatre scoops pour sonoriser la session !

Le sound system d’High Bass et ses quatre scoops pour sonoriser la session !

 

High Bass sound system !

Les danseurs avaient de la place devant le stack.

 

Zefyko à la sélection pour High Bass. Photo :

Zefyko à la sélection pour High Bass. Photo : Hélène Marcombes.

 

Le micro dans un main, le changement de 45 Tours avec l'autre ! Easy mais n'est pas "Spiderman" qui veut !

Le micro dans un main, Austin Palmer change de 45 Tours avec l’autre. Easy mais n’est pas « Spiderman » qui veut !

 

 

 

 

 

 

 

Jah Obs-5

Observer at the control depuis 1972 !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 7 pouces, format le plus utilisé par Observer.

Le 7 pouces, format de très loin le plus utilisé par Observer.

 

Le selecta est rapide entre deux sélections, mais le prend le temps d'annoncer presque toutes ces tunes dans une volonté pédagogique.

Le soundman est rapide entre deux sélections, mais prend le temps d’annoncer la plupart de ses tunes dans une volonté sans doute pédagogique.

 

Le complexe 13'53 n'a pas échappé au déluge de pluie qui s'est abattu une bonne partie de la nuit.

Le complexe 13’53 n’a pas échappé au déluge de pluie qui s’est abattu une bonne partie de la nuit.

 

Boule à facettes ne veut pas forcément dire discothèque !

Boule à facette ne veut pas forcément dire discothèque !

 

Écoutez la session de Jah Observer ici :

 

Tracklisting :

1-Monyaka Band : « Rocking Time »

2-Burning Spear : « Do the Reggae » / version

3-Johnny Clarke : « Stop them Jah » / version

4-Pat Kelly : « No Love » / version

5-Jacob Miller : « Jolly Joseph »

6-Mykal Rose : « A Stalk of Sinsemilia »

7-Dennis Brown : « Love Jah »

8-Bunny Wailer : « Rise and Shine » / melodica version

9-Freddy McGregor : « Rastaman Camp »

10-John Holt : « Ali Baba » …

11- (à partir de 48’25) : à vous de nous aider à établir ce tracklisting plus ou moins corsé !
Merci de noter en commentaire de l’article (voir ci-dessous) le temps à laquelle la tune commence, le nom de l’artiste, le nom du morceau et éventuellement, son format et son label si vous le connaissez aussi. 

Exemple : 2″12″35 : Damian Marley : « Systems » ( 7″ Ghetto Youths United).

Reportage : Musical Echoes.
Photos : Tom « Tsoham » / Textes et mise en forme : E.B.
Enregistrement initial : High Bass sound system.

Retrouvez de nombreux extraits vidéos de cette session ici :