L’hymne roots « Stone » de Prince Alla est repressé par Iroko Records !

Le label français réédite un classique roots d’anthologie du chanteur Prince Alla ! Les Soul Syndicate sont aux instruments et King Tubby au mix… Une vraie pépite prophétique qui figure assurément au panthéon des morceaux de reggae roots. Le chanteur jamaïcain est d’ailleurs à l’affiche du Dub Camp festival vendredi 8 juillet, avec d’autres légendes yardies sur la sono de Legal Shot sound system !

RE 7_ Face A 2016

Prince Alla, de son vrai nom Keith Blake, tire son nom de scène de sa passion pour le boxeur musulman Mohammed Ali, décédé le 3 juin dernier. Il fait ses premiers pas dans la musique en débutant au sein du groupe The Leaders puis quitte le groupe en 1968 pour monter celui des Nazarine. Le temps de quelques titres pour Joe Gibbs, Keith partira ensuite quelques années vivre dans un camp Bobo en Jamaïque suite à sa profonde rencontre avec le prophète Prince Emmanuel.

C’est à son retour dans la musique, au milieu des années 70, que Prince Alla se rapproche du producteur Bertram Brown et de l’écurie Freedom Sounds située à Greenwich Town.
Le label compte déjà parmi ses rangs quelques étoiles filantes tels que Earl Zero, Rod Taylor, Frankie Jones, Sylvan White, Milton Henry, Roy Palmer ou encore Sammy Dread.
Il enregistre alors une poignée de titres qui, aujourd’hui, encore font la part belle du roots 70’s, des pépites telles que « Lot’s Wife », « Bucket Bottom », « Black Rose » pour ne citer que ceux la … et surtout le morceau « Stone », en 1976.

C’est ce morceau que réédite aujourd’hui le label français Iroko, déjà détenteur d’un catalogue très fourni en musiques de ce genre !

« Grondement de tonnerre »

« Stone » fait allusion à une prophétie de Daniel (référencé dans la bible chrétienne – Les Prophètes de l’Ancien Testament) qui lors d’une nuit, eu la vision d’une pierre qui dévalait la montagne pour s’écraser sur Rome. Cette ville italienne, capitale papale, symbolise bien sur par la même occasion tout une société diabolique que les rastas surnomme Babylon.

Le morceau débute alors par un grondement de tonnerre représentant la pierre qui dévale la pente afin d’écraser la cité maudite.

Né à Kingston, Prince Alla a aujourd'hui 66 ans.

Né à Kingston, Prince Alla a aujourd’hui 66 ans.

« I Man saw a stone
Just a come, to mash down Rome
Dread, dread stone
Just a come, to mash down Rome
To mash down Rome
To mash down Rome »

Un morceau magnifique soutenu par les meilleurs musiciens de l’époque : George Fullwood à la basse, Carlton Davis à la batterie, Jah McKaya au clavier, Earl Smith et Tony Chin aux guitares ainsi que Scully aux percussions ! Il s’agit bien sûr du groupe mythique The Soul Syndicate.

Tous les dubs du label Freedom Sounds furent mixés par King Tubby lui-même, « Stone » n’échappe pas à la règle, on retrouve donc en face B, « Great Stone », qui figure sans doute parmi les meilleurs mixs de King Tubby dans l’histoire du dub avec, dès le départ, son utilisation du delay afin de créer un mix à double vitesse, c’est peut-être à ce moment là qu’est né ce qu’on appelle le jungle style.

Même si ce titre de Prince Alla fut maintes fois réédité, souvent par Bertram Brown lui-même, il restait très rarement disponible dans les bacs de vos disquaires favoris, c’est pourquoi Iroko Records rend hommage à ce titre en le repressant à 500 exemplaires qui devraient partir comme des petits pains !

Manu Discomix.

Écoutez les morceaux « Stone » et « Great Stone » ici :

 

Le macaron du disque original, sorti en 1976!

Le macaron du disque original, sorti en 1976!