Chronique : « Sky Blue Love » de AMJ meets RSD (Volume 1)

Voilà un disque OVNI façonné par des musiciens expérimentés. Sky Blue Love, c’est la rencontre ou plutôt les retrouvailles entre le collectif AMJ et Rob Smith, plus connu sous le nom de RSD. De ces vieux briscards anglais, naît l’un des opus dub les plus intéressants de cette fin d’année avec une musique instrumentale foisonnante, sensible et virtuose…

Magnifique artwork.

Artwork soigné pour la pochette et le livret de ce Sky Blue Love. 

Les portes d’entrées sont nombreuses dans cet album, mais la première est assurément géographique. C’est Bristol, cette ville du sud-ouest de l’Angleterre, deuxième capitale musicale du pays et notamment berceau du trip hop. C’est ici qu’Andy Clarke (basse) et Mark Spence (batterie), tous deux d’origines jamaicaines, rencontrent John Hollis (production) pour former plus tard le collectif AMJ, acronyme des premières lettres de leurs prénoms qui au gré des rencontres et des voyages, s’ouvre à nombre de musiciens africains ou latino-américains…
C’est aussi à Bristol que ces trois musiciens rencontrent Rob Smith et jouent ensemble dans le band reggae Restriction dans les années 80. Biberonné à la culture sound system anglo-jamaicaine très présente dans certains quartiers de la ville, et désormais explorateur infatigable de la bass music, Rob aka RSD, retrouve ses comparses d’AMJ aujourd’hui et s’occupe entièrement du mix de cet album.

Mais si Bristol est bien le berceau de ce Sky Love Blue, les frontières de cet opus sont donc bien plus vastes et conduisent l’auditeur à Paris, La Havane ou Las Palmas (…) où les AMJ ont aussi enregistré une grosse vingtaine de musiciens additionnels dont cinq voix féminines. Ainsi à un solide socle reggae basse/batterie, s’ajoutent trompette, guitare cubaine, balafon, piano, kora, flûtes ou bongos (…)  pour des compositions originales, toujours parfaitement arrangées et jamais surchargées comme c’est malheureusement souvent le cas quand les dubbers s’essaient à des musiques plus traditionnelles…

« Orchestration typiquement dub »

Arrimés à cette base rythmique, les instruments intermittents dispensent ainsi leurs notes subtiles et aériennes avant de s’effacer subitement, laissant place à un autre avec discrétion et naturel. C’est bien là l’un des points forts de l’album : l’orchestration, c’est à dire à la place et l’ordre des différents instruments. Elle est typiquement dub dans sa structure, encore plus que dans ses rythmiques.
C’est ce rythme rapide drum & bass entrecoupé de notes de harpe puis de cora sur « Sign Mello Dub » ou cette flûte sublime qui ne cesse de répondre et de contrebalancer par sa douceur, la lourdeur d’un riddim implacable et massif sur « The Brave Flute Cut ».

Derrière sa console, RSD y est pour beaucoup, lui qui mixe le tout (72 minutes tout de même) avec inventivité, mais sobriété : les échos, reverbs et autres delays sont utilisés avec parcimonie (pour un album de dub) et c’est d’abord grâce un travail léché de mix pur (c’est à dire sur le volume ou l’effacement des différentes pistes) que Rob Smith montre son talent d’ingénieur alors qu’il a acheté sa première table de mixage à même pas 20 ans comme le confesse dans le livret très fourni de ce disque : « Je ne savais pas exactement comment l’utiliser, mais je faisais une fixation sur cette histoire de dub. Le fait qu’une musique contienne tous ces éléments que soudainement quelqu’un pouvait chasser, laissant de l’espace… ».

Plus de trente ans d’expérimentations sonores plus tard, RSD est passé maître dans l’art de la console et sublime la musique d’AMJ, lui apportant toute la modernité de la scène bass music actuelle. 
Après quatre sorties vinyles, le premier vrai album du projet « AMJ meets RSD » est une merveille musicale, mariant les plus belles instrus issues de la « musique du monde » au dub par l’entremise de la bass music. L’occasion de souligner une nouvelle fois la foisonnante ville de Bristol sur la carte de la sono mondiale. Avec un trait indélébile.

Emmanuel « Blender ». 

*Sky Blue Love de AMJ meets RSD est sorti en CD et en LP vinyle sur le label Astar Artes Recordings.
Plus d’infos ici : https://amjcollective.bandcamp.com/album/sky-blue-love-amj-meets-rsd-volume-1

Tracklisting CD :

1- Heartbeat Version
2- Depth Drop
3- Serious Signs
4- Blue Mountain Dub
5- The Brave Dub
6- Sky Blue Dub
7- Kanabori
8- Sign Of The Dub
9- 137 Dub
10- The Brave Flute Cut
11- Sign Mello Dub
12- Drop Leaf Dub
13- Second Drop
14- Blue Mountain Deep Chill
15- Sky Blue Love.

LP vinyle :

Side 1 :
1- SKY BLUE LOVE
2- BLUE MOUNTAIN DUB
3- THE BRAVE DUB
4- SERIOUS SIGNS

Side 2 :
1- DROP LEAF DUB
2- SIGN MELLO DUB
3- DEPTH DROP
4- KANABORI.

Le top 3 tunes du chroniqueur :

1- The Brave (flute cut)
2- Sky Blue Love
3- Kanabori.

Écoutez le morceau « The Brave » (dub cut) ici :

Écoutez le morceau « Sky Blue » (dub cut) ici :