Vibronics, Dub Dynasty, Ras Divarius, Macky Banton (…) pour le Music to Rock the Nation !

Comme chaque année depuis 19 ans, L’Oreille de Dauphine vous convie au Music to Rock the Nation, et transforme la cour de l’Université Paris Dauphine en un festival qui propose du reggae, du dub, mais aussi du rap français et la cumbia. Les réjouissances sont programmées un jour férié, jeudi 25 mai, pour que le plus grand nombre (étudiants ou non) puisse en profiter!

Ackboo et Brother Culture sur la scène sound system du festival pour la 16e edition, il y a trois ans. Photo : Tom "Tsoham", Musical Echoes.

Ackboo et Brother Culture sur la scène sound system du festival pour la 16e edition du festival,  il y a trois ans. Photo : Tom « Tsoham », Musical Echoes.

La programmation de cette année est comme pour les éditions précédentes éclectique tout en restant cohérente et innovante. Le festival s’ouvrira avec la cumbia de Raspafly puis le live de Reïcha Souaré, dont la musique traditionnelle guinéenne teintée d’influences plus modernes devraient sans aucun doute ensoleiller le début de l’après-midi.

La journée se poursuit ensuite avec le concert de Mo’Kalamity & The Wizards, proposant un new roots à la fois accessible aux néophytes et appréciables par les puristes, chanté en français mais aussi en anglais et portugais.

Kohndo prend ensuite le relais, pour un rap français aux textes travaillés et intelligents, le tout sur des instru old-school de qualité. Un invité dans la lignée des rappeurs des précédentes éditions tels que Kacem Wapalek ou Les Sages Poètes de la Rue, peut-être pas dans la tendance, mais toujours dans la bonne direction.

C’est aux alentours de 18h que le premier live de dub est (enfin) programmé, avec Vibronics, qui est pour l’occasion accompagné de Macky Banton, que vous connaissez sans doute grâce à sa big tune « Turn up the amplifier » avec Ackboo, ou pour ses prestations avec ce dernier ou Stand High Patrol. Speng Bond vient également pour l’occasion de Birmingham pour poser son flow ravageur. Une combinaison d’artistes inédite dont on attend avec impatience de voir le résultat live & direct.

« Dub Dynasty en bouquet final »

Virgo-7

La bassiste d’Alpha & Omega, Christine Woodbridge, accompagne son niveau, Alpha Steppa, au sein du groupe Dub Dynasty.

Le festival continue ensuite avec La P’tite Fumée, groupe proposant une trance 100% instrumentale à la manière de Goayandi ou Hilight Tribe, qui devrait sans aucun doute ravir les amateurs du genre, et convaincre ceux pour qui la trance n’est qu’une musique électronique parmi tant d’autres…

Vers 22h30, c’est l’heure ensuite du bouquet final du festival, avec un groupe très apprécié sur la scène dub actuelle : Dub Dynasty, dont les deux membres (le producteur Alpha Steppa et sa tante, Christine « Omega ») sont pour l’occasion accompagnés du violoniste Ras Divarius qui continue ainsi ses collaborations reggae/dub.

Un bouquet final qui devrait finir de nous faire oublier qu’on est à l’université, et dont le message de paix et d’ouverture colle parfaitement avec l’association soutenue par L’Oreille cette année.

En effet, les bénéfices du festival sont comme d’habitude reversés à une association caritative. L’Oreille poursuit son engagement auprès des migrants en soutenant cette année Singa, association les aidant à s’intégrer.

L’Oreille nous propose donc comme à son habitude une programmation alléchante, que l’on vous invite à retrouver le jeudi 25 mai prochain (jour férié) à l’Université Paris Dauphine pour une journée entière plus une soirée de bonnes vibrations musicales.

Jules B. 

Écoutez ici un mix dub de Jules (Pilule), ancien programmateur du festival, n’incluant que des artistes programmés au festival cette année ou dernièrement :

*Music to Rock the Nation #19, jeudi 25 mai à 14h-00h. Université Paris Dauphine, 1 rue Maréchal de Lattre de Tassigny, Paris 16e. Métro 2 Porte Dauphine / RER C avenue Foch.
10 €, 13 €, 15 € sur place.

7cb6d0edb1