Montpellier Dub Splash : deux sonos majeures pour une édition spéciale bien radicale !

Pour cette grosse soirée montpelliéraine, l’association Forward Ever avait invité samedi 17 octobre, Lion Roots avec son impressionnante sono et King Shiloh venu d’Amsterdam, accompagné de son nouveau sound system pour le retour du « Dub Splash ». « Musical Echoes » y était et vous raconte ses impressions d’une session sans concession !

Deux sonos dans l'arene pour une connexion France-Pays-Bas.

Deux sonos dans l’arène pour une connexion France/Pays-Bas. Photos : Alex See.

Pour l’occasion, le public n’a pas hésité à braver les kilomètres pour assister à une session qui s’annonçait comme l’évènement du week-end à ne pas manquer. Ce dernier a attiré bien au-delà de la ville de Montpellier et de l’Hérault!
À l’entrée de la salle Le Dièze, on apprend que les préventes se sont toutes vendues, mais heureusement il reste encore quelques places au guichet pour les retardataires.

Depuis l’extérieur, nous entendons déjà les premières vibrations de la sono de Lion Roots, qui échauffe le public sur une sélection déjà bien dansante.

Stef Lion Roots entame la session. Il est à Montpellier presque comme chez lui.

Stef Lion Roots entame la session. Il est à Montpellier presque comme chez lui.

En entrant, on découvre les lieux et on se met doucement dans l’ambiance.Happés par ces fameuses vibrations, nous entrons dans l’arène et découvrons la montagne d’enceintes impressionnante de Lion Roots, qui trône entre les deux murs du nouveau système de King Shiloh, quatre basses d’un côté et deux de l’autre.
King Shiloh fait alors son apparition derrière la control tower et attend le signal pour commencer son set. La sélection débute avec un titre des Twinkle Brothers, suivi par d’autres classiques, à l’instar d’un track d’Icho candy.

Les deux sound systems se partagent ensuite la soirée en alternant leurs sets, sur des durées de plus en plus réduites.

Côté sélection, les deux formations nous emmènent rapidement sur du dub énergique, un peu trop parfois mais on n’en attendait pas moins de la part de ces deux sound systems !

La control Tower n'attend plus que le king, mister Bredda Neil!

La control tower n’attend plus que le king, mister Bredda Neil !

King Shiloh fait à plusieurs reprises un clin d’œil à Salomon Heritage, sound system local, en jouant plusieurs des productions de Roots Arna, avec le chant live and direct de Ras Tweed sur les versions.

Le volume sonore est proportionnel à la hauteur du mur de son du Cannois Lion Roots,  qui en profite pour envoyer de lourdes basses, sur des productions de Mathias Dubwise. Ras Mykha au micro balade sa voix sur les sélections de l’opérateur.

Ras Mykha au micro venu depuis la région nantaise,  animer les sets de Lion Roots.

Ras Mykha au micro venu depuis la région nantaise, animer les sets de Lion Roots.

Stef Lion donne le ton et Neil surenchérit en faisant monter le niveau de skank sur des productions maison. On notera un son joué à la flûte digne d’une fête foraine, les lourdes basses en plus, ou encore une reprise ina dub style de la mélodie extraite du film Borat, « Magic Mamaglia » pour un remix complètement fou. (Écoutez ici).

« Tous les « clips » dans le rouge, le volume est poussé à son maximum »

Mélodie de fanfare sur fond de grosses basses!

Mélodie de fanfare sur fond de grosses basses !

On est bien contents d’assister à une sorte de clash sonore improvisé, jusqu’à ce que la soirée prenne presque une tournure hardcore, qui ceci dit semble satisfaire une bonne partie du public, qui se défoule énergiquement.

De notre côté, on a parfois du mal à coordonner nos pas de danse. Il faut dire que la sélection est un brin décousue, passant parfois du dub énervé aux classiques plus calmes. On remarque que le volume, poussé à son maximum, avec tous les « clips » dans le rouge, masque certaines nuances de son, ce qui est dommage quand on sait le cœur que mettent les artisans des sound systems dans la construction de leur sono afin justement de percevoir toutes ces palettes de nuances.

Quelques chanteurs partageront le micro, dont Yared Zedek, que l’on retrouve sur une des dernières productions du label Amoul Bayi ou encore Ras Tweed, le chanteur attitré de Salomon Heritage.

La soirée se poursuit jusqu’au petit matin, Lion Roots et King Shiloh prenant la main à tour de rôle toutes les vingt minutes. On termine la soirée remplis de bonnes vibrations, épuisés mais ravis d’avoir partagé cette danse, et d’avoir enfin vu et entendu la nouvelle sono de King Shiloh, terminée et (presque) au complet !

Reportage : Musical Echoes (Textes : Emiliye/Photos : Alex See).

 

L'imposante sono de Lion Roots trone entre les murs de King Shiloh.

L’imposante sono de Lion Roots trône entre les murs de King Shiloh.

 

Quelques chanteurs partageront le micro, dont Yared Zedek, que l'on retrouve sur une des dernières productions d'Amoul Bayi, fondé par un ancien habitant de Montpellier.

Quelques chanteurs partageront le micro, dont Yared Zedek, que l’on retrouve sur l’une des dernières productions d’Amoul Bayi, derrière Stef Lion à la sélection.

 

Le nouveau mur de son de King Shiloh, entre puissance et précision.

Le nouveau mur de son de King Shiloh, entre puissance et précision.

 

Le public est venu en nombre pour apprécier la clarté du nouveau système sonore de King Shiloh

Le public est venu en nombre au Dièze, une salle située dans le sud de la ville de Montpellier.

 

Bredda Neil, anglais de naissance et néerlandais d'adoption, toujours à la sélection pour King Shiloh sound system !

Bredda Neil, Anglais de naissance et Néerlandais d’adoption, toujours à la sélection pour King Shiloh sound system !

 

Le selecteur/opérateur prend le contrôle de la danse et ça fait mal !

Le sélecteur/opérateur prend le contrôle de la danse et ça fait mal !

 

Une danse dynamique aux basses puissantes !

Une danse dynamique aux basses puissantes !

 

Yared Zedek au micro tandis que Ras Mykha chauffe le public.

Yared Zedek au micro tandis que Ras Mykha chauffe le public.