Chronique : « The Great Elephant » de Alpha Steppa & Nai-Jah (+ extrait audio)

La rencontre entre le producteur anglais Alpha Steppa et le chanteur Nai-Jah n’a pas accouché d’une souris, mais d’un « Great Elephant ». Soit dix pistes chantées et autant de dubs pour un album copieux qui n’a pas laissé indifférents les chroniqueurs de « Musical Echoes ».

Sorti sur Steppas Records le 21 septembre, l’album bénéficie d’un artwork somptueux.

L’avis de Emmanuel « Blender » :

La mélodie est si profonde qu’elle semble émerger des entrailles de la terre. Soutenu par un sample de violon, le chant de Nai-Jah est vibrant et son message sans équivoque « Warmongers, warmongers in a dead market ! ». À l’image de « Advanced Peace », sublime plaidoyer pacifiste, cet album porte en lui un message. Des messages.
Ainsi, sur le très solide « Repatriate Your Dollars », le chanteur franco-nigérian s’emporte-t-il contre la corruption à l’échelle mondiale alors qu’il démonte la doctrine éculée du progrès sur « Progress ».
L’Afrique, continent de naissance du vocaliste qui a grandi au Nigéria est aussi célébré sur « Africa is Great » et sur « Biko », du nom d’un militant anti-apartheid d’Afrique-du-Sud, mort en détention en 1977.
La thématique écologique est aussi très présente, notamment sur « Last Call » ou encore sur l’inquiétant « Amazon », magnifiquement introduit par une musique traditionnelle indigène.

« Barrissements d’éléphants et piaillements d’oiseaux inconnus » 

Mais aussi puissant et avisé soient-ils, le propos et le chant du Lyonnais d’adoption, Nai-Jah, tomberaient sans doute à plat sans les instrus magiques d’Alpha Steppa qui les soutiennent parfaitement. Plus encore que sur ses dernières productions, le dub de l’Anglais appuie sur le côté organique qui célèbre la beauté et la diversité de la nature. Là croit-on entendre les barrissements d’un éléphant, ici, le piaillement d’oiseaux inconnus…
Moins épuré que 3rd Kingdom, cet album fourmille d’arrangements et de samples qui enjolivent chaque mélodie pour un dub qui s’éloigne du manichéisme rythmique du stepper, même si le couple basse-batterie reste bien appuyé, notamment sur les versions dub.
Le tout forme une musique aussi puissante que subtile qui sert un chant contestataire et toujours juste. Résultat, ce The Great Elephant nous enchante et ferait même une parfaite bande-son de toutes nos luttes à venir…  Assurément l’album dub de la rentrée, si ce n’est de cette fin d’année 2018.

Nai-Jah (à gauche) et Ben Alpha Steppa.


L’avis d’Alex P. :

Prise individuellement, chaque tune frôle la perfection. Naï-Jah nous parle des problèmes de ce monde et de l’Afrique en particulier avec sa voix langoureuse sur des riddims équilibrés et bien construits. Certains morceaux sont puissants et engagés, comme « Advanced Peace »  ou « Last Call » , d’autres plus lancinants comme « Africa is Great »  ou « Overcome ». D’autres encore ont toutefois un petit goût d’inachevé : la fin de la tune intervient au moment où on commence à vraiment se laisser hypnotiser.

Mais le vrai problème se trouve dans l’ensemble. À l’écoute, l’album complet fait sentir quelques longueurs. Chaque morceau (et son dub) joue sur les mêmes cordes, avec les mêmes rythmes, les mêmes ressorts. Ils finissent donc par se ressembler un peu tous. La fin du disque, typiquement, nous emmène pour un gros quart d’heure sans grande variation.

De plus, il faut un sacré matériel chez soi pour bien entendre tout le potentiel de l’album (basses profondes, middles et aigus exigeants). On le gardera néanmoins dans notre collection pour saupoudrer une sélection des meilleurs morceaux de cet opus. 

* The Great Elephant sort en double CD, double LP vinyle et digital le 21 septembre sur Steppas Records.

Tracklisting :

1- How Long? (intro)
2- Rice Traffic
3- Repatriate Your Dollars
4- Advanced Peace
5- Africa is Great
6- Amazon
7- Progress
8- Last Call
9- Overcome
10- Chanting
11- Biko
12- Dub Traffic
13- Repatriate Your Dub
14- Advanced Dub
15- Dub is Great
16- Amazon Dub
17- Progress Dub
18- Last Dub
19- Dub Overcome
20- Dub Chanting
21- Biko Dub.

Le top 3 tunes de Emmanuel « Blender » : 

1- Advanced Peace,
2- Repatriate Your Dollars,
3- Chanting.

Le top 3 tunes d’Alex P. :

1- Africa Is Great,
2- Advanced Dub,
3- Amazon.

Écoutez en exclusivité le morceau « Advanced Peace » ici :