Paris Dub Station #63 : Channel One sound system emmène le Trabendo plus haut !

Pour la Dub Station de rentrée, samedi 20 octobre, carte blanche était laissée au sound system londonien vétéran Channel One. Plus de cinq ans après sa dernière visite au Trabendo, Mikey Dread et Ras Kayleb ont embarqué les massives pour une session mémorable de 7 heures de reggae aussi puissant que dansant. Retour sur la danse avec nos plus belles photos et les trois dernières heures de la session en audio !

Photo : Thomas Planchais.

À l’affiche du Nantes Dub Club #30 la veille, le sound system Channel One a fait voyager sa sono en France le week-end dernier. Deux murs de quatre scoops sonorisent donc le Trabendo et suffisent amplement à diffuser une belle pression acoustique sur l’ensemble de la salle. Et ce en dépit d’un nouveau décret qui enjoint depuis le 1er octobre, d’abaisser le niveau sonore moyen pour tous les événements musicaux de plus de 300 personnes. La limite passe ainsi de 105 à 102 dB et les basses fréquences doivent plafonner à 118 dB sur une moyenne de quinze minutes.

Une gageure dans le milieu du sound system qui risque de poser bien des problèmes très vite. En attendant, Mikey Dread a peut-être un début de solution (adoptée par beaucoup d’autres) pour faire baisser les moyennes : tout au long la nuit, le sélecteur commence tous ces morceaux sans basses, la coupant parfois pendant plus d’une minute, avant de la lâcher dans un ronronnement exquis sous les vivas de la foule. Les mid-bass sont si puissantes sur ce sound que les oreilles moins exercées sont toutes heureuses d’entendre ou plutôt de ressentir, des fréquences encore plus basses, plus tard dans le morceau, comme une déflagration d’amour.

« Scud musical »

Une sono ronronnante réglée au poil et des sélections tranchantes diffusent partout une ambiance festive et harmonieuse sous le patronage d’un sound system à l’ancienne : une platine, que des vinyles ou acétates joués et un impeccable MC Ras Kayleb capable de toaster ou chanter sur n’importe quel riddim comme d’égrener patiemment les prochaines dates du sound system (dans l’indifférence quasi générale ceci dit).

De la partie aussi, Ras Terry Gad s’empare parfois du micro quand il n’agite pas ses petits drapeaux rastafariens. Regardant la foule avec un air débonnaire, avec sa longue barbe poivre et sel en dreadlocks, l’artiste semble se sentir comme à la maison. Et un sound system londonien qui se sent comme à la maison à Paris, n’a pas besoin d’en rajouter pour conquérir son audience. Son savoir-faire et son expérience suffisent amplement à notre bonheur. Oui, Channel One, après de 40 ans de bons et loyaux services musicaux, reste toujours l’un des tout meilleurs sound system au monde et tous ceux qui étaient présents l’ont bien compris. Quant à la last tune cette nuit-là, c’est un Scud musical sans égal dont on ne se remet toujours pas. ♦

Reportage : Musical Echoes (textes et enregistrements : E.B / Photos : Thomas Planchais).

Une scène pas banale : le selecta Mikey Dread change son diamant de cellule en pleine session !

 

Mikey Dread entrain de revisser la cellule sur son bras de platine. La qualité sonore s’en trouve nettement améliorée ensuite.

 

Au micro, l’impeccable Ras Kayleb monte en puissance à mesure que la nuit avance. Ras Terry Gad (à droite) prend parfois le relais.

Écoutez la fin de session de Channel One ici (3h05) :

 

Regardez plus de photos de la Paris Dub Station #63 ici :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Tracklisting de cette fin de session (aidez-nous à le compléter en commentant cet article, merci !) : 

1- UK Principal : « Mistry Babylon » (12″ I-Tal Soup),

2- Barry Isaac : « Jah Army » (12″ I-Tal Soup)…

♥︎ Vous aimez le site Musical Echoes ? Aidez-nous à le développer ici s’il vous plaît :
https://www.helloasso.com/associations/musical-echoes/formulaires/1/widget