Édito #3 : Soutenez Musical Echoes, le média indépendant de la culture sound system !

Après 6 ans d’existence, Musical Echoes est arrivé à un tournant de son histoire : soit il réussit à évoluer, soit il stagne et meurt doucement. Comme la seconde solution n’est pas envisageable, on va tout faire pour privilégier la première et pour cela, on a besoin de vous, chers lecteurs, auditeurs, suiveurs, amis…

Dub Camp festival 2014. Photo : Thomas Planchais.

C’est fou comme le temps passe vite. Voilà six ans, le 10 octobre 2012 exactement, un journaliste passionné de reggae créait un blog sans plus d’ambition que d’écrire sur ses musiques favorites : le roots et le dub et les sound systems.
Plus de 500 publications et des centaines de milliers de visiteurs plus tard, le site Musical Echoes, s’est taillée une petite place dans l’univers médiatique (déjà bien fourni) du reggae.

À force de chroniques, de compte-rendus de sessions, de centaines de dates annoncées, d’interviews fleuves, mais aussi de près de 100 sélections 100% vinyles (depuis fin 2014), le site a grandi et fédère désormais derrière une petite communauté d’amateurs et d’amatrices qui le suivent régulièrement, au gré des nouveaux articles publiés.

C’est surtout grâce à vous que tout cela existe, car un média, même de niche, sans audience n’a aucune raison d’être. Or, ce sont bien vos réactions, vos retours, vos clics et vos partages qui nous donnent la foi de continuer cette aventure depuis six ans. Et rien ne nous fait plus plaisir que de partager avec vous nos musiques favorites et en retour, d’avoir vos avis et vos réactions. Créer un échange et engager une discussion, parfois un débat, avec vous est aussi l’un des buts de ce média.
Ce n’est pas chose aisée car « qui sommes-nous » pour le faire nous rétorquent des professionnels ? Personne, si ce n’est de simples passionnées de musique. Comme vous, ni plus, ni moins. Et c’est justement parce nous n’appartenons pas à l’économie musicale que nous sommes légitimes pour faire ce travail.

Aujourd’hui et depuis le début, Musical Echoes est 100 % indépendant, ne fait aucune promotion, n’est adossé à aucune autre structure que l’association du même nom et se tient éloigné du publi-rédactionnel et de partenariats financiers qui influenceraient le contenu du site.
Ce positionnement indépendant est noble, mais pas évident : le site gratuit ne dégage aucun revenus et toutes ses activités sont bénévoles jusqu’alors. C’est bien sûr le cas de beaucoup d’associations, mais ce n’est plus tenable pour un média qui veut grandir et surtout, évoluer.

« Le prix de l’indépendance » 

Car les chroniques, les reportages de sessions et les sélections ne suffisent plus. L’objectif initial était aussi de couvrir ce mouvement par des formats plus longs, plus originaux et en profondeur. En cela, nous avons pour l’instant échoué. Par manque de temps, par manque d’argent surtout. Investiguer, faire des recherches, aller rencontrer des acteurs musicaux partout en France, faire des dossiers d’actualité nécessitent du temps et de l’argent.

Et pourtant il y a tant à faire dans ce milieu : l’industrie et la presse du vinyle, la construction d’un sound system et de ses machines, les différentes étapes de la production d’un album de A à Z, l’adaptation des sounds aux nouvelles réglementations sonores (…) sont quelques uns des sujets que nous aimerions vite traiter en profondeur et pas seulement en photos.

Les idées sont là, les personnes pour les porter et les réaliser aussi. Reste le nerfs de la guerre, tabou jusqu’alors, mais finalement nécessaire : l’argent. Alors ne tournons pas autour du pot plus longtemps : c’est à vous de jouer désormais et nous aider financièrement, à mesure de vos moyens. Pour faire grandir le site, rémunérer enfin six années de travail et surtout permettre de financer de nouveaux projets, de nouveaux articles plus aboutis et fouillés.

En outre, nous souhaiterions aussi développer du merchandising et nous lancer dans la production d’un premier projet original de release 100% sound system. Et pour cela aussi, bien sûr, nous avons besoin de fonds.

Mensuellement ou ponctuellement, à partir de 1 €, nous vous remercions du fonds du cœur de votre soutien. Sans lui, nous ne pourrions pas poursuivre cette belle, mais chronophage aventure qui demande beaucoup d’investissement. Car c’est le douloureux prix de l’indépendance qui est en jeu aujourd’hui.

♥ Rendez-vous sur le site helloasso qui aide les associations dans leur démarche de financement participatif ici :
► https://www.helloasso.com/associations/musical-echoes/formulaires/1/widget

 

L’évolution graphique de Musical Echoes, de 2012 à aujourd’hui : 

Ébauche non publiée avant l’ouverture du blog. 2012.

 

Premier logo publié. 2013.

 

Ébauche de logo, jamais publiée. 2013.

 

Logo de 2014 à 2018.

 

Photo montage 2015.

 

Photo montage 2015. Extrait d’une photo de Thomas Planchais lors de la Dub Station #45 avec Aba Shanti-I, juin 2014.

 

Nouveau logo réseaux sociaux, 2018 (by Irie Design).

 

Nouveau logo site internet, 2018 (by Irie Design).

Logo variante noir et blanc.

Logo variante jaune et blanc.

Logo variante jaune et noir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Affiche de l’exposition « Sound system culture, sound system pictures » présentée au Dub Camp festival 2018.

 

Nouveau visuel des sélections reggae/dub/stepper (septembre 2018, by Irie Design).

 

Nouveau visuel des sélections roots (septembre 2018, by Irie Design).

 

Photo montage 2018.

Retrouvez l’édito #1 ici :

Édito : « Pour quelques décibels de moins »

Retrouvez l’édito #2 ici :

Édito #2 : « Le dub, ce n’est pas de la dub ! »