Chronique : « Time Has Come » de High Tone

Près de cinq ans après l’abscons Ekphrön, les « papas » du dub live français viennent de sortir leur septième album studio sur Jarring Effects. Un opus déconcertant et expérimental qui s’éloigne du dub et exacerbe nos sentiments, entre techno systématique et ambient mélancolique et sublime…


L’avis de Samuel Bagla : 

C’est un gros « mantra » qui plante le décor sur l’intro : « Time has come to go out of your mind » (le temps est venu de sortir de ton esprit) dans un sample répété à l’infini… Il est issu d’une phrase de Timothy Leary, un écrivain et psychologue américain qui a milité pour l’utilisation scientifique des psychédéliques, notamment le LSD.

Depuis la création de l’entité Dub Invaders, High Tone a voulu séparer l’aspect expérimental et pionnier du groupe pour ne pas s’enfermer dans le dub pur. On ressent d’entrée cette plus grande liberté de ton sur Time Has Come et ses influences techno, ambient, drum & bass, hip-hop…

Rétrospectivement, cela fait déjà plusieurs albums, qu’High Tone a commencé cette expérimentation tous azimuts, depuis Wave Digger, même si elle était moins tranchée à l’époque. Mais les mélanges entre le dub, la drum et le hip-hop datent quant à eux du tout début du groupe, à la fin du siècle dernier, au moins vingt ans en arrière.

Comme sur le dernier opus, Ekphrön, cet album fait encore une fois la part belle au champs des possibles stylistique selon la ligne directrice du groupe qui sait se renouveler tout en restant cohérent :  leur son a vraiment une texture et une couleur particulière, reconnaissable entre mille.

La séparation des identités est simplement plus nette ici et confère ainsi à ce Time Has Come une un aspect encore plus expérimental quitte à parfois effrayer les dubbers de la première heure.

L’avis d’Alex P. : 

Il en aura fallu des écoutes pour digérer ce nouveau projet d’High Tone. Oui le crew nous invite à ouvrir notre esprit et même à aller au-delà dès la première piste, et oui la trajectoire du crew est cohérente. Mais la première écoute déroute autant qu’elle interroge.

«  techno des années 90 » 

Les quatre Lyonnais confirment leur vocation d’explorateurs, mais ne semblent plus être à la pointe du défrichage : « Oh Why »  ou le très systématique « Babylone Empire » sont sympathiques mais ressemblent trop à de la techno des années 90, comme pouvais le proposer alors un Mister Oizo en grande forme. Et les pistes plus déconstruites, dans la veine d’un Amon Tobin ou d’un Aphex twin, manquent parfois de consistance, comme sur « Real Good Society » où le skank, censé venir ajouter la patte innovante se limite au rôle d’un simple sample.

Là où l’album frappe fort en revanche, c’est sur sa maîtrise des trois pistes ambient : « Earth Breath », « The Forge » et surtout, le superbe « Ritual of Death », enregistré lors d’une résidence à Chengdu en Chine, à partir de prises de sons avec des musiciens traditionnels… On touche là au sublime dans une veine sensible, cinématographique aussi expérimentale qu’originale.

Au final, l’album est agréable à écouter et plutôt bien construit, mais les sentiments qui s’en dégagent sont trop exacerbés et manquent parfois de finesse. On avait l’habitude d’avoir plusieurs niveaux de lecture dans les projets d’High Tone, des strates différentes de subtilité comme sur Underground Wobble, où l’on redécouvre encore des choses, douze ans après sa sortie. Il faudra patienter et réécouter sans relâche ce dernier effort pour savoir s’il cache lui aussi des secrets bien gardés… ♦

* Time Has Come est sorti en LP vinyle, CD et numérique vendredi 1er mars sur le label Jarring Effects.

Tracklisting :

1- Over Your Mind

2- Conspiracy

3-Oh Why (feat. Yehaiyahan)

4- Earth Breath

5- Babylon Empire

6- Real Good Society

7- Walk for the Future

8- Ritual of Death

9- The Forge.

Le top 3 tunes de Samuel Bagla :

1- Oh Why,
2 Walk for the future,
3 Conspiracy.

Le top 3 tunes d’Alex P. :

1- Ritual of Death,
2- Earth Breath,
3- The Forge.

Le top 3 tunes d’Emmanuel « Blender » :

1- Oh Why,
2- Real Good Society,
3- Ritual of Death.

Écoutez l’album Time Has Come ici :


Regardez le clip de « Oh Why » ici :