Dub Camp festival 2019 : retour dans les 90’s avec professeur Aba Shanti I (audio complet + vidéos)

Attention session d’anthologie ! Vendredi 12 juillet dernier, le Londonien Aba Shanti était invité dans l’Outernational Arena, sur la nouvelle sono de Jah Militant. Un énième passage d’Aba dans ce festival ? Plus que ça, puisque ce dernier a joué un set spécial dédié strictement aux années 1990, celles de ses débuts en sound system…

Photo : Luc As.

En apparence, c’est une session ordinaire. Aba Shanti est toujours aussi peu expressif et muet lorsqu’elle débute. Comme à son habitude, ce n’est qu’au bout d’une demi-heure qu’il branche le micro et se fend d’un tonitruant « Bonjour ! » avec son accent londonien caractéristique sur une version du célèbre « Positive Vibration ». Du classique, toujours du classique ? Pas vraiment, car Aba se montre vite plus vindicatif qu’à l’accoutumé. Et le soundman de raconter sa toute première session avec son sound system (extrait vidéo ici) : « C’était le 4 août 1990, au carnaval de Leicester, il y a 29 ans… On avait laissé le camion dans le parc et on a joué de 14 h à 02h du matin. La seule raison pour laquelle on a arrêté de jouer cette nuit-là, c’est parce que notre générateur a coupé…».

Et voilà Aba qui revêt vite ses habits de professeur d’histoire musicale. La leçon du soir ? Les années 90 en Angleterre en pleine période pourtant hostile pour le roots avec l’hégémonie du dancehall et sa déferlante venue de Jamaïque…  Les principaux chapitres de cette résistance ? The Disciples, Dub Judah, Keety Roots, Jah Warrior, Black Legacy, ou encore son propre frère, Blood Shanti et les Shanti Ites… Enchaînant les anecdotes entre ses tunes de moins en moins connus et de plus en plus obscurs, triturant les boutons de sa table comme rarement, Aba Shanti finit en roue libre et ne lâche plus le mic. Il alterne alors passages toastés de haut vol et chants, se rappelant à son premier amour : l’animation, lui qui a commencé très jeune en tant que MC du sound Jah Tubby’s… « My voice is my only instrument », répète-il souvent.

Voir ce petit homme grisonnant jongler avec autant de dextérité entre l’animation, la sélection et les effets a quelque chose de fascinant. Porté par la force de ses débuts, trente ans en arrière, Aba Shanti a remis les années 90 au goût du jour en l’espace d’une soirée. Après un tel set, la question est bien posée : et si les nineties n’étaient finalement pas l’une des plus belles périodes de cette musique-là ? ♦

Texte et enregistrement : E.B. / Vidéos : Luc As.

 

Écoutez la session complète d’Aba Shanti special 90’s ici :

 

▶︎ Regardez les deux premières tunes de cette session ici : 

 

 

▶︎ Regardez une dubplate de Dub Judah (« Tena ») ici :

 

► Regardez toutes les vidéos de cette fin session sur le compte youtube de Luc As ici :