Ras Muffet de Roots Injection donne une leçon musicale autant qu’humaine à Montpellier !

Une fois n’est pas coutume, c’est une organisatrice qui raconte une session vécue de l’intérieur : celle du vétéran anglais Ras Muffet accueilli à Montpellier par le collectif et sound system Reggaescape, vendredi 24 janvier. Le set intégral du producteur est également disponible en audio ici !

Ras Muffet, à la sélection et au micro. Crédit photo : Chloé Bernal.


Quel plaisir de partager une session puissante, vendredi dernier, à Montpellier avec le vétéran Steve Johnson aka Ras Muffet du label Roots Injection tout droit venu de Bristol, en Angleterre !

Il est arrivé à l’aéroport de Montpellier à 15 heures, vendredi dernier avec un sac à dos en mode détendu, heureux d’arriver et avec un certain plaisir à échange. Nous l’avons accueilli avec Chloé de Reggaescape pendant que Tom Caruana et le reste du crew continuaient l’installation. Nous étions impatientes qu’il arrive et nous n’avons pas été déçues.

Nous avons parlé avec lui de tellement de sujets riches et divers de la culture des sound system reggae, aux sujets d’actualité en passant par la vie de famille et tout cela rien que sur le trajet pour aller à la salle… Cet homme nous a paru d’emblée très cultivé et d’une grande sagesse.

Nous avions prévu dans un premier temps de l’amener à la salle pour qu’il puisse faire ses balances et se familiariser avec le sound system de Reggaescape… Il a pris son temps avec Tom, testé minutieusement le sound et l’equalizer avec finesse surprenant nos oreilles par ces nouvelles teintes. Nous pensions le ramener se reposer mais il a préféré rester avec nous de la préparation à la fin de la soirée en précisant qu’il était un sound man et qu’aller se reposer dans son coin ne lui ressemblait pas. Cela nous a ravi et nous avons même pu l’interviewer avant que la soirée ne commence, et avant le bon repas concocté par Ama Teranga Spirit, foodtruck de cuisine sénégalaise.

Soundcheck de  Ras Muffet et Tom Caruana sur le Reggaescape sound system. Crédit photo : Sista Skanka.

Nous étions trois à assurer le warm up de 21h jusqu’à 23h. Chloé a commencé par de très bons tunes roots notamment un classique de Ijahman, « Jah Heavy Load ». Frankylity a continué le warm up avec une sélection très spirituelle avec entre autres un tune de African Brothers, « Lead us Father ». Puis j’ai pris la relève en mode plus groovy avec notamment un tune de Chief Checker, « Ire Africa »…

Pendant ce temps, Ras Muffet était interviewé par une radio locale.

« Ras Muffet n’a pas manqué de rendre hommage à Akae Beka »

Puis Tom Caruana et Dawchy ont entamé le cœur de la session avec une belle énergie et une sélection concoctée avec soin. Le parking était plein et les massives impatients de voir Ras Muffet. Certaines personnes se sont déplacées de loin pour le voir, de Paris, de Bourgogne, de Marseille et des environs… Et ils n’ont pas été déçus.

Ras Muffet a introduit sa session par l’un de ses plus gros tunes : « New Dawning » suivi directement par une dubplate avec UK Principal, un chanteur très demandé actuellement à travers les sessions d’Europe. Le selecta a ensuite partagé différents mix en ne manquant pas de faire référence à la France en lançant un « big up Benidub » pour son influence sur certains de ses mix. Il n’a surtout pas manqué de rendre hommage à Akae Beka (Midnite), dont le chanteur est décédé en novembre dernier. Il a ensuite fait référence à Reuben Addis en partageant l’une de ses dubplates bien tuff.

Ras Muffet n’a cessé de nous surprendre par des dubplates plus puissantes les unes que les autres en passant par des remix de tunes classiques comme Bob Marley et les Wailers, « Them Belly Full » ou encore des dubplates datant des années 80 notamment avec Sista Rasheeda. Pendant cette dernière, il a mentionné son collègue Idren Natural avec qui il redonne vie à des tunes qu’il a produit sur le microordinateur Atari ST des années 1980 qui a marqué plus particulièrement l’histoire informatique et s’est imposé comme la machine ayant permis l’essor de la musique assistée par ordinateur et la démocratisation de la norme MIDI…

Le public réagissait à chaque titre par des exclamations, coups de sifflet, briquets allumés, danses énergiques et il a été dur à Ras Muffet de pouvoir terminer sans que le public n’en réclame davantage… « Unity is Strenght » furent ces derniers mots.

Ras Muffet a cette volonté manifeste de partager son savoir à la jeune génération et son savoir n’est pas des moindres après quelques 46 ans d’activisme dans le milieu reggae. Il a donné des précieux conseils aux crews locaux, nous a raconté son parcours et de belles anecdotes en ne manquant pas d’évoquer King Fe, son ami de longue date, décédé récemment et sans qui Roots Injection sound system ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.

De nouvelles productions sont sur le point de sortir prochainement sur différents labels comme Rod and Staff, Shere Khan Records et bien d’autres. Et vous aurez l’occasion de voir Ras Muffet jouer au Royaume-Uni et en Europe très bientôt, un artiste aussi grand musicalement qu’humainement ! ♦

Sista Skanka.

🎵 Écoutez le set entier de Ras Muffet sur le Reggaescape sound system ici :

 


Focus sur le collectif Reggaescape :

Reggaescape est un collectif composé de 9 membres actifs créé par Tom Caruana, auteur de « Escape to St Croix », un documentaire sur une communauté rasta vivant dans les Îles Vierges. Tom est également le fondateur de Reggaescape Sound et il a décidé de développer son projet en s’associant avec le chanteur et compositeur Dawchy.

Ce collectif a déjà  5 sessions à son actif dans son lieu de résidence le Salon del Tango à Montpellier (34) où ils organisent des sessions une fois tous les mois depuis début 2019. La prochaine a lieu le jeudi 30 avril avec comme invité, le producteur Boris de Reality Sound. Un autre vétéran, mais de la scène française cette fois. ♦