Deux petites bombes ska et digital roots pour le Disquaire Day sur Scotch Bonnet et Foreign Mind !

Le Disquaire Day, samedi 29 août, est toujours prétexte à quelques belles releases vinyles. Zoom sur deux d’entre elles sorties par Mungo’s Hi Fi et Stalawa.



Mungo’s Hi Fi feat. Marina P, Tippa Irie & Dennis Alcapone : « The Beat Goes SKA! » (7″ Scotch Bonnet).

Produire du bon ska en 2020, c’est possible et ce n’est pas étonnant d’entendre Mungo’s Hi Fi s’y coller. Le crew écossais est connu pour son amour des musiques jamaïcaines les plus variées, des plus anciennes aux plus modernes. Sorti sur le dernier album de Marina P (Soul Radio) dans les bacs depuis le 14 août, le titre « The Beat Goes SKA! » est en fait une relecture du classique « The Beat Goes On » du duo américain Sonny and Cher. La chanteuse italienne s’en inspire largement sur les passages chantés alors que deux vocalistes masculins de renom complètement ce prestigieux featuring.

Le légendaire Dennis Alcapone introduit le titre et le parsème de ses gimmicks façon deejay old school avec son talent caractéristique. Qui d’autre que ce vétéran de 73 ans qui a commencé avec l’apparition des sound systems reggae en Jamaïque pouvait conter cette histoire des premières danses de l’île ?
Son compère britannique, Tippa Irie et sa diction parfaite débitée façon mitraillette automatique lui emboîte ensuite le pas et narre la suite de cette histoire musicale en y ajoutant celle des années 80 et 90 dont il est un parfait ambassadeur !

Voilà comment transformer en moins de 4 minutes un hit US pop culte, mais bien kitsch en petite bombe ska prête à exploser les dancefloors ! La face B donne quant à elle à entendre une jolie version qui fait la part belle aux cuivres (« Ivory Coast »).

🎵 Regardez le clip du morceau « The Beat Goes SKA! ici ».

Stalawa feat. Junior Demus : « Trod On » (7″ Foreign Man).


On reste dans l’entourage de Mungo’s Hi Fi avec le producteur français Thomas Stalawa qui était boxman, manager du label Scotch Bonnet et producteur pour le crew jusqu’au début de cette année 2020. Ce dernier a également désormais son propre label, Foreign Mind sur lequel sort cette release spécialement conçue pour le Disquaire Day.

De sa voix rocailleuse et un rien nasale, le deejay Junior Demus jamaïcain (à ne pas confondre avec Nicodemus, au timbre similaire, mais décédé en 1996), se pose sur une rythmique digi roots déjà entendue sur l’EP Stalawa in East Africa (voir ici), le Dundee Done riddim, lui-même inspiré (librement) du mythique Tempo riddim. Déjà percutante, la rythmique est embellie par de superbes passages à la trompette qui donnent une grosse plus-value à cet anthem rasta dont la version épurée, souligne l’équilibre parfait entre la composition digitale et les cuivres. Une relecture bienvenue et audacieuse d’un des riddims les plus joués du reggae mais dont il est difficile de se lasser ! ♦

🎵 Écoutez en exclusivité « Trod On » ici :