Le Strasbourgeois Bandikoot sort un premier album electro-dub musclé sur ODG !

PROMOTION. Sorti le 7 mai en libre téléchargement sur le netlabel ODG, l’opus Odd Stories de Bandikoot expérimente un large spectre de styles musicaux à partir d’une recette dub electro bien vitaminée.


« Purple light », le premier morceau annonce la couleur d’entrée. Rythmique lourde et progressive, skanks tranchants soulignés par des solos de saxophone… D’apparence simple, la recette est plus élaborée qu’elle en a l’air, dans cette association détonante d’instruments électroniques et acoustiques. Le saxophone (joué par Mux sur le premier titre), mais aussi le mélodica, le didgeridoo et plus original, le thérémine (voir photo, crédit : Studio M Photographer & Filmmaker). Un instrument fascinant qui passe pour être le plus ancien outil musical électronique. Inventé par un ingénieur russe en 1919, il permet de jouer toute une gamme de notes sans contact physique grâce à un champs électromagnétique que les doigts de la main régissent selon leur position autour de deux antennes…

« Notes de guitare blues »

Au-delà, de ce mélange instrumental audacieux qui rappelle parfois les premières heures de l’ethno dub à la High Tone de la fin du siècle dernier avec samples, cassures rythmiques et kick martelant (c’est criant sur « Beyond Dunes »), ces huit tracks séduisent par l’atmosphère singulière qu’elles dégagent. Chaque composition raconte une histoire bien distincte de la précédente, peu importe les instruments utilisés et les styles musicaux, dub, techno, bass music voire quelques notes de guitare blues comme sur le dernier morceau très inspirant, Rogue Island, feat. Fat Jeff qui clôt l’opus sur une tonalité américaine surprenante. Du dub atmosphérique donc, chargé en BPM, qui tire son épingle dans du jeu dans le flot incessant et parfois redondant des projets électro-dub de ces dernières années. Un album qui devrait être bientôt défendu et (déjà) revisité sur scène puisque le jeune producteur a récemment entamé une série de concerts avec le collectif AMA qui joue de la musique traditionnelle burkinabè (balafoniste, percussionniste et chanteuse). L’hybridation musicale poussée à son paroxysme ! ♦

🎵 Écoutez et téléchargez l’album Odd Stories sur le ODGPROD ici :

Bandikoot – Odd Stories

Regardez le clip de « Purple Light » ici :