Chronique LP : « Always » de The Frightnrs

Le groupe du Queens à New York, vient de sortir son deuxième album, utilisant des enregistrements anciens pour faire revivre au micro les paroles de son chanteur décédé, Dan Klein…

L’histoire du groupe new-yorkais The Frightnrs est particulière. Amoureux du rocksteady et de early reggae, le groupe s’est formé avec une volonté d’approcher le style le plus respectueusement possible, avec à la fois les instruments et la technique d’époque, tout en faisant la part belle à ses origines new-yorkaises (pas d’imitation ici de l’accent jamaïcain). Épaulés dans cette entreprise par le label Daptone Records, spécialisé dans la soul au son des Sixties (Sharon Jones, Lee Fields, Charles Bradley…), les membres du groupe ont pu aller au bout de leur objectif et teinter leurs compositions de la couleur recherchée, avec cet esprit old school qui les a séduit.

Un premier EP en 2015, puis l’album Nothing more to say sorti un an plus tard, chef d’œuvre de
musicalité et de qualité. Voilà le deuxième album, Always sorti cette année, avec ceci de
particulier qu’il est posthume pour Dan Klein et une promesse tenue envers lui de la part du groupe.
Atteint d’une forme fulgurante de la maladie de charcot lors de l’enregistrement du premier album, le chanteur décède en juin 2016, avant même de pouvoir constater l’ampleur du succès de son travail.

 

« Des dubs de haute volée, rappelant parfois le style
de The Scientist »

À cette époque, de nombreux enregistrements vocaux avaient été écartés, car trop lyriques ou trop langoureux, comparés à l’énergie voulue. Mais Dan Klein a tenu à faire promettre à ses amis qu’ils continueraient à faire de la musique même sans lui. Le voilà donc chanteur sur un deuxième album, six ans après son décès !

L’album s’ouvre sur la chanson « Always », une manière de dire que The Frightnrs continueront toujours de faire de la musique, même si le texte mentionne une femme, lorsque les cœurs chantent « always thinking ‘bout you » ,on ne peut s’empêcher de penser à une autre signification, à l’attention de Dan.Il se ferme sur le titre « Why does it feel like a curse », comme une métaphore de ce que vit ce groupe depuis ses débuts.

Au-delà de ses significations symboliques, l’album est d’une qualité remarquable de composition et de couleur sonore, se payant le luxe de proposer des dubs de haute volée, rappelant parfois le style de The Scientist. Les amoureux de reggae à l’ancienne ne pourront qu’être séduits par un album d’un tel acabit, rendant un magnifique hommage au style originel.♦

Samuel Bagla.

Always est sorti le 27 mai en LP vinyle, CD et en numérique sur Daptone Records.

Retrouvez les morceaux de cet album sur soundcloud ici.
Retrouvez The Frightnrs sur facebook ici.

Tracklisting :

1- Always
2- 30-56
3- 30-56 (version)
4- Tuesday
5- Maybe Isle
6- You, Still
7- Profilin
8- Profilin (version)
9- Expectations
10- Why does it feel like a curse

Le top 3 tunes de du chroniqueur :

1- 30-56
2- Tuesday
3- Why does it feel like a curse.